​Quoi​ faire en cas d'accident du travail?​

1. Avisez votre employeur​

Lorsqu’un accident du travail survient ou qu’une maladie est causée par le fait ou à l’occasion de votre travail, avisez votre employeur dès que possible.

Le travailleur accidenté ou qui contracte une maladie dans le cadre de son travail exécuté hors du Québec peut bénéficier de l’application de la Loi sur les accidents du travail et les maladies professionnelles (LATMP) lorsque les conditions suivantes sont remplies :

  • il est domicilié au Québec; et
  • son employeur a un établissement au Québec.

Si le travailleur choisit d’établir son domicile à l’extérieur du Québec en cours d’affectation, la protection est d’une durée maximale de 5 ans à partir de la date d’affectation.

2. Consultez un médecin

Vous devez consulter un médecin, même s’il s’agit d’une blessure mineure. Si vous ne pouvez pas travailler à cause d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle au-delà de la journée de l’événement, vous devez remettre à votre employeur l’attestation médicale que le médecin vous aura fournie.

3. Soumettez votre Réclamation du travailleur

Si vous vous absentez du travail pour plus de 14 jours, ou si vous avez des frais à vous faire rembourser, remplissez le formulaire Réclamation du travailleur. Si vous avez en votre possession une attestation médicale, veuillez la joindre à votre demande pour accélérer le traitement de votre réclamation.

Assurez-vous d'avoir en main tous les renseignements demandés, tels que : votre adresse municipale, votre code postal et vos numéros d'assurance maladie et d'assurance sociale. Faites-nous parvenir les documents originaux demandés avec le formulaire dûment rempli. Vous pouvez vous faire rembourser certains frais (de déplacement, de pharmacie, etc.) même si vous n'avez pas eu à vous absenter du travail.

Vous pouvez aussi utiliser nos services en ligne sécurisés pour soumettre votre réclamation et demander un remboursement de vos frais. Conservez tous vos reçus.

 

4. Passez les examens médicaux

Vous devez vous assurer de passer tous les examens médicaux nécessaires et de bien suivre les traitements prescrits par votre médecin. Vous devez consulter le médecin désigné par votre employeur ou par la CNESST, si demandé.

En cas d’absence non motivée aux examens médicaux et traitements prescrits, la CNESST peut suspendre le paiement de vos indemnités.

5. Informez-nous de l’évolution de votre situation médicale

Si votre état de santé change, vous devez en informer la CNESST.

Lorsque vous connaissez la date de votre retour au travail, vous devez aussitôt en informer votre employeur et la CNESST.

​​​​​