​Barre de poussée​

Une barre de poussée bien conçue permet une meilleure prise et une meilleure application des forces de poussée. Voici certaines caractéristiques de la barre de pouss​ée qui rendent le chariot plus performant et la manutention plus sécuritaire.

Barre de poussée horizontale

Illustration : Marc Lalumière

Barre de poussée horizontale

Barre de poussée horizontale

Illustration : Marc Lalumière

La hauteur de la barre de poussée influence la posture de manutention. Le dos et les mains sont dans une position optimale pour pousser le chariot lorsque la barre est à une hauteur adaptée à la taille de l'opérat​eur. La hauteur du coude est optimale pour une telle application de force. Une barre de poussée située entre la hanche et le coude du conducteur est recommandable (ISO 11228-2 :2007).

Sur un chariot de manutention manuel ayant au moins trois roues, l'emplacement recommandé est à une hauteur d'environ 1 100 à 1 300 mm à partir du sol afin d'accommoder une large partie de la population (NF EN 1757-3). Cependant, une hauteur légèrement moindre est courante sur les chariots existants (de 900 à 1 200 mm) et cette hauteur est également acceptable (ISO 11228-2 :2007).

Barre de poussée horizontale

Illustration : Marc Lalumière


Barre de poussée verticale

Les barres de poussée verticales sont recommandées seulement pour les chariots étroits. Elles ont l'avantage de permettre une prise à plusieurs hauteurs possibles. Elles doivent être présentes en paire sur le chariot afin d'offrir une bonne manœuvrabilité. La distance entre les deux barres verticales sera optimale si elle ne dépasse pas 450 mm. Une distance plus grande entraînerait une charge trop importante sur les petits muscles des épaules.  

La longueur recommandée pour ces barres est au minimum de 300 mm (NF EN 1757-3). Leur emplacement devrait être à une hauteur qui couvre la plage de 900 à 1 300 mm.

Barre de poussée verticale

Illustration : Marc Lalumière

Il existe des barres de poussée dont la forme permet une prise verticale et horizontale. 

Barre de poussée horizontale

Illustration : Marc Lalumière

 

Barre de poussée verticale

Illustration : Marc Lalumière

Forme de la barre

La barre de poussée doit être de forme arrondie et lisse afin de ne pas présenter d'arrête qui puisse comprimer, par pression directe, les tissus mous de la paume, les doigts ou la base du pouce. Un diamètre de 30 à 45 mm est généralement recommandé (ISO 11228-2 :2007). 

Forme de la barre de poussée

Illustration : Marc Lalumière

Références

  • ASSOCIATION FRANÇAISE DE NORMALISATION, et COMITÉ EUROPÉEN DE NORMALISATION. Sécurité des chariots de manutention : chariots à conducteur à pied manuels et semi-manuels. Partie 3, chariot à plateau fixe, Paris, AFNOR, 2003, 19 p.  (AFNOR NF EN 1757-3:2003, NF EN ISO 3691-5:2013).

  • ASSOCIATION PARITAIRE POUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL DU SECTEUR AFFAIRES SOCIALES. Caractéristiques d'un bon chariot, 2011, réf. du 31 janvier 2013, http://www.asstsas.qc.ca/dossiers-thematiques/equipements/chariots/caracteristiques-dun-bon-chariot.html​ Site externe.

  • « Horizontal forces away from and toward the handler : handcart and truck design guidelines », dans EASTMAN KODAK COMPANY. Kodak's ergonomic design for people at work, 2e éd., Hoboken, N.J., Wiley, 2004, p. 553-557.

  • OCCUPATIONAL HEALTH AND SAFETY AGENCY FOR HEALTHCARE. Using carts in healthcare : a resource guide for reducing musculoskeletal injury in partnership with Vancouver Island health authority, Vancouver, OHSAH, 2005, 107 p., http://www.asstsas.qc.ca/documents/Dossiers%20thematiques/Equipements/Chariots/OHSAH_Rolling%20Carts%20Handbook.pdf Site externe.

  • ORGANISATION INTERNATIONALE DE NORMALISATION. Ergonomie : manutention manuelle. Partie 2, actions de pousser et de tirer, Genève, ISO, 2007, v, 66 p. (ISO 11228-2 : 2007).

« Pourquoi est-il plus dommageable de tirer que de pousser? », dans SIMONEAU, S., Manutention et maux de dos, 3e éd., Longueuil, ASPHME, 2010, p. 50, http://www.asphme.org/upload/pdf/manutention.pdf​ Site externe.

​​ ​​​​​​