Chariot avec table élévatrice à ciseau

Description

Chariot avec table élévatrice à ciseau
Illustration : Marc Lalumière

Le chariot avec table élévatrice permet de transporter et de lever ou d’abaisser une charge pour la placer à la bonne hauteur afin de faciliter le travail.

Ce chariot est constitué d’une plateforme élévatrice, d’un train de roulement à quatre ou à six roulettes ainsi que d’une barre de poussée permettant d’appliquer la force nécessaire pour le déplacer et le diriger. Ce type de chariot est davantage conçu pour être poussé que tiré.

La plateforme élévatrice monte ou descend par le biais d’un mécanisme à ciseau actionné par un système hydraulique. La hauteur de la levée varie selon les modèles, pour atteindre une hauteur maximale d’environ 1,5 m.

Le levage s’effectue généralement à l’aide d’une pompe hydraulique à pédale. La descente s’effectue par gravité et en douceur à partir d’une poignée fixée sur la barre de poussée (la poignée déclenche une soupape de la pompe hydraulique).

Sur certains modèles, la levée de la plateforme s’effectue de façon électrique à l’aide de batteries rechargeables. Un système de commande permet d’arrêter la plateforme à la hauteur désirée.

Le poids d’un chariot à table élévatrice est d’environ 45 à 200 kg (100-450 lb), par rapport à un chariot à plateforme (sans table élévatrice), dont le poids est d’environ 45 à 135 kg (100-300 lb).

Ce chariot est offert en acier ou en acier inoxydable. Il existe également des chariots à plateforme haute (photo ci-contre) et des transpalettes manuels avec levée électrique des fourches qui permettent de déplacer, de lever et d’abaisser des palettes.

Critères de sélection

Voici quelques critères à considérer dans le choix d’un chariot avec table élévatrice à ciseau :

  • Vérifier dans l’environnement de travail s’il y a des conditions particulières d’humidité élevée ou des exigences de salubrité afin de déterminer le matériau le plus approprié aux conditions d’utilisation. Certains modèles sont offerts en acier inoxydable, ce qui offre une meilleure protection contre la corrosion.
  • Vérifier le poids et les dimensions des charges à transporter, ainsi que l’espace disponible dans les voies de circulation à emprunter, et déterminer la capacité et les dimensions les plus appropriées pour le chariot.
  • Choisir une capacité de charge et un poids de chariot qui ne soient pas excessifs, le chariot étant poussé manuellement.
  • Les plus longs chariots (plus de 1,3 m) se manœuvrent difficilement et ne doivent pas être utilisés sur des lieux de travail comportant des allées étroites.
  • Choisir la hauteur de levée maximale de la plateforme en fonction des hauteurs de transfert des charges. Faire de même pour la hauteur de la plateforme abaissée au plus bas.
  • La vitesse de montée et de descente ne doit pas dépasser 0,15 m/s (AFNOR: NF EN 1570+A2:2009).
  • La commande d’élévation et de descente doit être maintenue enfoncée pour permettre la fonction.
  • Certains modèles sont à plateau inclinable, facilitant l’accès au contenu posé sur la table, si nécessaire (par exemple, accès à de petites pièces).
  • Prévoir les sécurités nécessaires pour éviter les coincements et les écrasements possibles pour le travailleur lors de la descente de la table (par exemple, barre sensible ou jupe de protection).
  • Prévoir un dispositif de sécurité pour éviter les accidents lors de l’entretien. Par exemple, un système de retenue ou une barrure à installer pour éviter la descente accidentelle du mécanisme à ciseau.
  • Choisir le bon train de roulement afin de faciliter les manœuvres du chariot. Le nombre de roulettes, leur position et la possibilité qu’elles soient directionnelles ou non modifient la manœuvrabilité du chariot.
  • Choisir des roulettes adaptées aux charges à déplacer en tenant compte de la qualité et de l’état du sol dans les locaux où s’effectueront les déplacements (matériau du sol, présence de dénivellations, entrées d’ascenseurs, etc.).
  • Opter pour un système de freinage efficace qui peut servir aussi de dispositif d’immobilisation au sol (AFNOR: NF EN 1570+A2:2009).
  • Prévoir un dispositif de sécurité pour le circuit hydraulique en cas de rupture des conduits.
  • Conseils pour une utilisation sécuritaire

    • Avant de déposer des charges sur le chariot, amener le chariot aussi proche que possible des charges à transférer. Lever la plateforme à la même hauteur que les charges et glisser celles-ci sur la plateforme plutôt que les soulever. Si cela n’est pas possible, lever la plateforme à une *hauteur confortable pour le dépôt* des charges. Puis, par « étages de boîtes », baisser la plateforme à mesure que le chariot se remplit, pour que le chargement continue de se faire à une hauteur confortable.
    • Mettre en œuvre les sécurités prévues pour protéger les travailleurs contre les accidents par coincement ou écrasement lors de la descente de la plateforme (par exemple, barre sensible ou jupe de protection).
    • Veiller à ce que les charges à manipuler soient compactes et rigides, permettant une bonne prise près du corps.
    • Éviter que la charge ne dépasse les dimensions de la plateforme.
    • Répartir la marchandise sur le chariot de façon à assurer sa stabilité.
    • Limiter la hauteur du chargement afin de conserver un bon champ de vision.
    • Fixer le chargement, si nécessaire, afin d’en éviter la chute et de faciliter les manœuvres.
    • Ne pas se tenir debout, assis ou appuyé sur la table élévatrice lorsque celle-ci est utilisée afin d’éviter les blessures par suite d’une chute, du coincement ou de l’écrasement d’une partie du corps.
    • Si l’aire sous la table est ouverte, nettoyer régulièrement la voie de roulement des galets pour éviter que des débris la bloquent.
    • S’assurer que des dispositifs de sécurité sont prévus et utilisés lors des activités d’entretien, pour maintenir en place les parties mobiles de la table lors d’une activation inopinée de cette dernière.

    Conseils généraux pour une utilisation sécuritaire

    • Éviter de surcharger l'appareil de manutention afin de faciliter les manœuvres;
    • Ne pas manipuler avec des mains ou des chaussures glissantes; 
    • Dégager le sol et les espaces de circulation;
    • Planifier le déplacement.​

      To​us les conseils généraux​​​

    Références

    • AMERICAN NATIONAL STANDARDS INSTITUTE, et MATERIAL HANDLING INDUSTRY OF AMERICA. Safety requirements for industrial scissors lifts, Charlotte, MHI, 2003, v, 16 p. (ANSI MH29.1-2003).

    • ASSOCIATION FRANÇAISE DE NORMALISATION, et COMITÉ EUROPÉEN DE NORMALISATION. Prescriptions de sécurité des tables élévatrices, Paris, AFNOR, 2009, 3, 42 p. (AFNOR NF EN 1570+A2:2009).

    • ASSOCIATION FRANÇAISE DE NORMALISATION, et COMITÉ EUROPÉEN DE NORMALISATION. Sécurité des chariots de manutention : chariots à conducteur à pied manuels et semi-manuels. Partie 3, chariots à plateau fixe, Paris, AFNOR, 2003, 19 p. (AFNOR NF EN 1757-3:2003).

    • ASSOCIATION PARITAIRE TRANSPORT ET ENTREPOSAGE. Démarche de prévention en manutention : guide de prévention : manuel de référence, Saint-Léonard, ASTE, 1998, 149 p.

    • VIA PREVENTION. Principes de base pour la manutention, [Montréal], Via Prévention, 2 p., http://www.viaprevention.com/upload/viaprevention/publications/2012731143829-2.pdf​ Site externe.
​​​​​​​​​​​​​​​​​