Chariot de bibliothèque

Chariot de bibliothèque

Chariot de bibliothèquee
Illustration : Marc Lalumière

Ce chariot manuel est conçu pour le transport de livres et de périodiques dans les bibliothèques, les librairies et les centres de documentation. Il est constitué d’une étagère à deux ou à trois tablettes, d’une barre de poussée et d’un train de roulement à quatre roulettes.

Le chariot de bibliothèque est offert en plusieurs matériaux : le métal, le bois ou le plastique. Il comprend des tablettes horizontales ou inclinées, à simple ou à double face.

Ce type de chariot est davantage conçu pour être poussé que tiré.

Critères de sélection

Voici quelques critères à considérer lors de l’achat d’un chariot de bibliothèque :

  • Vérifier si l’usage prévu du chariot est le transport de livres, l’entreposage de livres ou leur présentation, afin de déterminer le type de chariot le plus approprié à cet usage. Les critères qui suivent concernent surtout le transport de livres.
  • Vérifier les limitations d’espace disponible dans les divers lieux d’utilisation du chariot (lieux de chargement, de déchargement, de circulation, d’attente et de stationnement), afin d’en tenir compte dans le choix des dimensions du chariot. Déterminer s’il est souhaitable de modifier ces lieux afin de faciliter l’utilisation du chariot.
  • Éviter les chariots hauts et étroits de même que les plus longs chariots (plus de 1,3 m), car ils se manœuvrent difficilement.
  • Privilégier un chariot robuste et léger. Un poids (à vide) trop élevé est susceptible de réduire la maniabilité. Le métal comme matériau est le plus léger tout en étant robuste.
  • Déterminer le nombre et le type de tablettes. En général :
    • un chariot à deux tablettes est plus léger et les tablettes sont plus accessibles qu’avec un chariot à trois tablettes, car la distance entre les tablettes permet un accès facile aux documents rangés au bas ;
    • les tablettes à simple face rendent le chariot plus léger et plus maniable ;
    • un chariot aux tablettes horizontales pourra contenir tous les types de documents et permettre toutes les dispositions, mais des tablettes inclinées offrent une meilleure stabilité des documents.
  • Choisir le bon train de roulement afin de faciliter les manœuvres du chariot. Le nombre de roulettes, leur position et la possibilité qu’elles soient directionnelles ou non peuvent modifier la manœuvrabilité du chariot. Utiliser des roulettes pivotantes installées du même côté que la poignée du chariot pour un chariot plus maniable.
  • Choisir des roulettes ayant le plus grand diamètre possible. L'emploi de plus grosses roues de même que de roues ou de pneus bien gonflés réduit généralement la force que le travailleur applique au cours de ses manœuvres. Si le sol est inégal ou trop souple, l’augmentation du diamètre des roulettes facilitera les déplacements.
  • Choisir des roulettes​ fabriquées dans un matériau qui soit adapté à l’état du sol dans les locaux où s’effectueront les déplacements.
  • Tenir compte de la conception de la barre de poussée ou de la poignée pour faciliter les efforts de poussée lors des manœuvres.
  • Considérer le niveau sonore, car le choix d’un matériau approprié et une fabrication de bonne qualité permettront de limiter le niveau sonore lors du transport des documents, ce qui se répercutera dans l’aisance d’utilisation.
  • Avant de procéder à l’achat, tester si possible les chariots chargés dans les divers lieux d’utilisation.

Conseils pour une utilisation sécuritaire

  • Éliminer les dénivellations, réparer les fissures du plancher et ajuster l’ascenseur pour qu’il s’arrête parfaitement au niveau de l’étage.
  • Si le chariot doit être manipulé dans une rampe d’accès, l'inclinaison d’une telle rampe doit être adaptée au poids et à la nature des charges. Elle ne devrait pas excéder 5 %. Il faut également s'assurer que le chariot et sa charge sont toujours sous le plein contrôle du conducteur.
  • Vérifier la pression des pneus et le fonctionnement des roues pour s’assurer qu’ils sont en bon état. Des pneus dégonflés ou des roues lâches ou entravées par une accumulation de poussière augmentent l’effort requis.
  • Conduire le chariot en le poussant plutôt qu’en le tirant à reculons, sauf pour traverser un obstacle ou pour entrer dans un ascenseur. Voir pousser ou tirer.
  • Utiliser les deux mains pour pousser le chariot de façon à se servir du poids du corps et de la force des muscles abdominaux, ce qui facilite l’effort.

Conseils généraux pour une utilisation sécuritaire

  • Éviter de surcharger l'appareil de manutention afin de faciliter les manœuvres;
  • Ne pas manipuler avec des mains ou des chaussures glissantes; 
  • Dégager le sol et les espaces de circulation;
  • Planifier le déplacement.​

    To​us les conseils généraux​​​

Références

  • ASSOCIATION PARITAIRE POUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL – SECTEUR AFFAIRES MUNICIPALES. Le choix d'un chariot de bibliothèque, Montréal, APSAM, 2004, 6 p. (Fiche technique; 53), http://www.apsam.com/publication/fiche/FT53.pdf​ Site externe.

  • ASSOCIATION PARITAIRE POUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL – SECTEUR FABRICATION DE PRODUITS EN MÉTAL ET DE PRODUITS ÉLECTRIQUES, et INSTITUT DE RECHERCHE ROBERT-SAUVÉ EN SANTÉ ET EN SÉCURITÉ DU TRAVAIL. Manutention à l'aide d'équipement roulant non motorisé, Montréal, ASPME, IRSST, 2002, 4 p. (Grille d'autodiagnostic en santé et en sécurité du travail), http://www.asphme.org/upload/pdf/GADmanu.pdf Site externe.

  • ASSOCIATION PARITAIRE POUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL – SECTEUR AFFAIRES SOCIALES. Caractéristiques d’un bon chariot, 2011, réf. du 31 janvier 2013, http://www.asstsas.qc.ca/dossiers-thematiques/equipements/chariots/caracteristiques-dun-bon-chariot.html Site externe.

  • CENTRE CANADIEN D’HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ DU TRAVAIL. Poussée et traction : chariots à main, 2010, réf. du 31 octobre 2012, http://www.cchst.ca/oshanswers/ergonomics/push2.html Site externe.

  • ORGANISATION INTERNATIONALE DE NORMALISATION. Ergonomie : manutention manuelle. Partie 2, actions de pousser et de tirer, Genève, ISO, 2007, v, 66 p. (ISO 11228-2 : 2007).
​​​​​​​​​