Accessoires de préhension de barils pour appareils de levage (pince à fûts, forklift attachments, forklift drum carriers)



Accessoires de préhension de barils pour appareils de levage (pince à fûts, forklift attachments, forklift drum carriers)
Illustration : Marc Lalumière

Description

L’accessoire de préhension s’installe sur un appareil de levage afin de lui ajouter des fonctions de préhension. Par exemple, un chariot élévateur peut soulever des barils à l’aide d’une pince ou d’une mâchoire installée sur son tablier. Les fûts et les barils ne doivent jamais être soulevés manuellement pour être empilés ou transportés. Il faut utiliser des appareils de manutention appropriés, comme des petites grues mobiles ou des chariots élévateurs.

L’accessoire pour barils s’applique aux barils, aux fûts, aux bidons et aux tonneaux. Les accessoires offerts sur le marché prennent la forme de pinces de serrage, de mâchoires, de crochets de levage et d’élingues. Ils permettent de prendre et de soulever les barils. Certains permettent aussi de les basculer.

Pour transporter et soulever un baril, seul un appareil de levage mobile et à haute levée peut être employé, comme un chariot élévateur muni d’un accessoire de préhension pour barils. Quant au basculement, il est possible grâce à un accessoire qui offre cette fonction.

Critères de sélection

Voici quelques critères à considérer dans le choix d’un tel accessoire de préhension :

  • Déterminer le déplacement à effectuer avec le baril afin de choisir un appareil de levage et un accessoire qui permettent le déplacement souhaité (lever, ranger à l’horizontale, basculer, retourner).
  • Établir la hauteur de soulèvement souhaitée, s’il y a lieu, à partir du sol.
  • Noter le diamètre des barils à manutentionner afin de déterminer le galbe des bras, s’il s’agit d’une pince de serrage ou de mâchoires.
  • Tenir compte du matériau composant le baril dans le choix de l’accessoire (acier, aluminium, plastique, bois ou autre), afin de s’assurer qu’il offre une résistance suffisante. La pince et la mâchoire sont des accessoires adaptés aux barils en acier, mais non à ceux en plastique (sauf quelques exceptions), car ceux-ci pourraient crever ou se déformer sous l’action du serrage.
  • Opter pour des accessoires spécialisés pour les barils fabriqués dans un matériau extrêmement mince ou en plastique.
  • Vérifier la compatibilité de l’accessoire de préhension avec l’appareil de levage avant de procéder à l’achat. Consulter le fabricant du chariot élévateur en lui transmettant les informations sur l’accessoire considéré (spécifications). Le fabricant vérifiera la compatibilité : dimensions de l’accessoire par rapport au centre de charge du chariot élévateur, etc. Il est important d’obtenir l’approbation écrite du fabricant (par télécopieur, par exemple). Aucun ajout au chariot élévateur modifiant son fonctionnement sécuritaire ne peut être effectué sans l'approbation écrite du fabricant.
  • Lorsque le fabricant a approuvé l’installation de l’accessoire de préhension, il faut remplacer, sur le chariot élévateur, les plaques signalétiques, les étiquettes et les autocollants sur lesquels apparaissent des renseignements sur la capacité, le fonctionnement ou l'entretien du chariot. (ASME B56.1 1993-A.1 1995, art. 4.2.1).
  • Vérifier que l'accessoire de préhension est muni d’une plaque signalétique robuste et anticorrosion, sur laquelle apparaissent, de façon lisible et durable, les renseignements suivants :
    • ​(a) L​e numéro du modèle;
    • (b) Le numéro de série (sur l'accessoire hydraulique);
    • (c) La pression hydraulique maximale (sur l'accessoire hydraulique);
    • (d) Le poids;
    • (e) La capacité;
    • (f) La remarque suivante (ou similaire) : « La capacité totale du chariot et de l'accessoire de préhension peut être inférieure à la capacité indiquée sur l'accessoire. Veuillez lire la plaque signalétique du chariot. » (ASME B56.1 1993-A.1 1995, art. 7.5.9).

Conseils pour une utilisation sécuritaire

  • Faire fonctionner l'accessoire de préhension en appliquant les consignes du manuel du fabricant. Éviter de faire fonctionner l'accessoire de préhension à partir d'un autre endroit que celui désigné pour manœuvrer le chariot (ASME B56.1 1993-A.1 1995, art. 5.2.2). Par exemple, éviter de faire fonctionner l’accessoire d’une main en étant situé à l’extérieur du chariot.
  • Garder les mains et les pieds à l'intérieur de la zone ou du poste de conduite. Ne placer aucune partie du corps à l'extérieur du poste de conduite (ASME B56.1 1993-A.1 1995, art. 5.2.3).
  • Ne placer aucune partie du corps à l'intérieur des mécanismes de saisie ou de l'accessoire de préhension (ASME B56.1 1993-A.1 1995, art. 5.2.5).
  • Éviter les pressions de serrage trop élevées qui, au-delà d’assurer le maintien de la charge, pourraient endommager les produits ou causer la rupture des bras.
  • Limiter la hauteur du chargement afin de conserver un bon champ de vision et de faciliter les manœuvres lors du déplacement.
  • S’arrêter aux virages masqués, à l’entrée des portes et aux croisements de couloirs, pour éviter les collisions.
  • Monter et descendre les pentes lentement et avec précaution :
    • En montant ou en descendant une pente supérieure à 5 %, le chariot doit être conduit avec la charge dans le sens de la montée;
    • Dans les pentes, la charge et le dispositif porte-charge doivent être inclinés vers l'arrière, lorsque c'est possible, et élevés à une hauteur suffisante pour ne pas frotter sur la voie de circulation;
    • Éviter autant que possible de tourner, et être très prudent dans les pentes, sur les rampes ou sur les surfaces inclinées; de façon générale, manœuvrer droit devant ou droit derrière;
    • En toutes circonstances, conduire le chariot à une vitesse qui permet de l'arrêter en toute sécurité (ASME B56.1 1993-A.1 1995, art. 5.3.8).
  • Ralentir si les planchers sont humides et glissants (ASME B56.1 1993-A.1 1995, art. 5.3.13).
  • Lorsque le chariot comporte un accessoire de préhension, la fixation, la manipulation, la mise en position et le transport de la charge doivent être effectués avec un très grand soin. Les chariots ainsi équipés qui ne transportent pas de charges doivent être manœuvrés comme s'ils étaient partiellement chargés (ASME B56.1 1993-A.1 1995, art. 5.4.2.).

Conseils généraux pour une utilisation sécuritaire

  • Éviter de surcharger l'appareil de manutention afin de faciliter les manœuvres;
  • Ne pas manipuler avec des mains ou des chaussures glissantes; 
  • Dégager le sol et les espaces de circulation;
  • Planifier le déplacement.​

    To​us les conseils généraux​​​

Références

  • AMERICAN SOCIETY OF MECHANICAL ENGINEERS, Norme de sécurité concernant les chariots élévateurs à petite levée et à grande levée, norme nationale américaine sur les chariots élévateurs motorisés et non motorisés, [S.l.], CSST, 1996, c1994, 76 p. :ill. (ASME B56.1 1993-A. 1995).

  • HEALTH AND SAFETY EXECUTIVE. Are you making the best use of lifting and handling aids?, Sudbury, Suffolk, G.-B., HSE, 2004, 7 p.,  réf. du 4 juin 2013, http://www.hse.gov.uk/pubns/indg398.pdf Site externe.

  • CENTRE CANADIEN D’HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ DU TRAVAIL. MMM : fûts et barils, 2009, réf. du 28 novembre 2012, http://www.cchst.ca/oshanswers/ergonomics/mmh/drums.html​ Site externe.

  • « Chariot élévateur », dans QUÉBEC. Règlement sur la santé et la sécurité du travail, c. S-2.1, r. 13, à jour au 6 mars 2012, Québec, Éditeur officiel du Québec, 2012, section XXIII, art. 256.

  • Commission de la santé et de la sécurité du travail, ASSOCIATION SECTORIELLE TRANSPORT ENTREPOSAGE ET ASSOCIATION SECTORIELLE DU TEXTILE (Préventex), Pour ne rien oublier concernant la sécurité des chariots élévateurs, CSST, 2009, 27 pages.  http://www.csst.qc.ca/publications/200/Pages/dc_200_16148​.aspx Site externe

  • « Accessoires de levage », dans QUÉBEC. Règlement sur la santé et la sécurité du travail, c. S-2.1, r. 13, à jour au 6 mars 2012, Québec, Éditeur officiel du Québec, 2012, section XXIII, art. 246.

  • SYNDICAT DES INDUSTRIES DE MATÉRIELS DE MANUTENTION. Encyclopédie de la manutention. 3, chariots, [Paris], AFNOR/SOMIA, 1981, 468 p., p. 307-316.
​​​​​​​​​​​​​​​