​Transpalette motorisé à main

Description

Transpalette motorisé à main
Illustration : Marc Lalumière

Le transpalette motorisé à main est un appareil de manutention à faible levée et pour conducteur à pied. Il s'adapte exclusivement à la configuration typique d'une palette. Les charges doivent donc être « palettisées » (déposées sur une palette) pour être déplacées par le transpalette.

Le transpalette est un appareil de manutention à faible levée, c'est-à-dire que son mécanisme de levage élève la palette de seulement quelques centimètres du sol afin de permettre son déplacement horizontal.

Le transpalette se compose d'une partie verticale appelée « tablier » et d'une fourche constituée de deux longerons. La charge est guidée à l'aide d'un timon​ (long manche). Le levage pour dégager la palette du sol peut se faire à l'aide d'un système hydraulique (à pédale) ou électrique.

Les modèles motorisés comportent toutes les caractéristiques des transpalettes manuels, mais ne nécessitent pas d'efforts physiques importants lors du déplacement des charges. Le moteur électrique permet une accélération en douceur, pour une opération contrôlée.

Transpalette motorisé à main
Illustration : Marc Lalumière

Le transpalette permet de déplacer des palettes lorsque des chariots élévateurs ne peuvent pas être employés (espace insuffisant, poids du chariot élévateur trop important, etc.). Le transpalette motorisé à main est particulièrement utile pour transporter des palettes d'un point A à un point B sans avoir à les lever en hauteur, comme pour charger et décharger des remorques (le chariot élévateur ne peut pas rentrer dans une remorque, car il est trop haut pour le camion, ou la plateforme du camion ne supportera pas son poids). Le transpalette est un outil idéal dans ce contexte.  

Critères de sélection

 

Voici certains éléments à considérer lorsque l'on choisit un transpalette motorisé à main :

  • Vérifier le poids et les dimensions des charges qui seront manutentionnées et déterminer la capacité et la dimension du transpalette à sélectionner.
  • Vérifier le besoin pour un transpalette motorisé ou non motorisé.
    • Pour une utilisation dans les remorques, il peut être préférable d'opter pour un transpalette motorisé étant donné que la dénivellation du pont niveleur entre le quai et la remorque représente un obstacle qui peut demander de tirer avec force.
    • Pour une utilisation sur de grandes distances, il est préférable d'opter pour un transpalette motorisé pour conducteur porté.
    • Le transpalette manuel (non motorisé) est préférable quand les charges ne sont pas lourdes ou dans des conditions de sol très favorables.
  • La poignée d'un transpalette à main doit être suffisamment longue pour empêcher que l'opérateur ne se heurte les pieds contre le châssis du transpalette.
  • Vérifier si les lieux d'utilisation du transpalette comportent des caractéristiques qui pourraient être contre-indiquées pour l'utilisation d'un tel appareil.
    • Par exemple, s'il s'agit de salles de peinture, les émanations peuvent induire des risques d'explosion. Il existe des transpalettes antidéflagrants (voir la référence à la norme 505 de la NFPA).
    • Si le transpalette doit être utilisé dans une rampe d'accès ou sur un sol en pente, l'inclinaison doit être adaptée au poids et à la nature des charges. Il faut également s'assurer que le transpalette et sa charge sont toujours sous le plein contrôle de l'opérateur.

Conseils pour une utilisation sécuritaire

  • Éviter de surcharger le transpalette afin de faciliter les manœuvres.
  • Empiler la marchandise sur la palette de façon à assurer sa stabilité et à éviter une chute de la charge. Les charges les plus lourdes doivent être placées près du sol.
  • Manœuvrer lentement afin d'éviter les collisions avec des travailleurs ou d'autres appareils. Éviter de faire avancer le transpalette plus vite que le pas normal. 
  • Éviter en tout temps les virages brusques pouvant provoquer le déplacement de la charge. 
  • Éviter de trop s'approcher des abords de quais de chargement ou de déchargement afin d'éviter une chute du transpalette.
  • Éviter de manœuvrer le transpalette électrique avec des mains graisseuses.
  • Centrer les longerons sous la palette.
  • Limiter la hauteur du chargement afin de conserver un bon champ de vision et de faciliter les manœuvres.
  • S'arrêter aux virages masqués, à l'entrée des portes et aux croisements de couloirs, pour éviter les collisions.
  • Défendre de monter sur le transpalette électrique.
  • Interdire de prendre des passagers.
  • Demander préférablement l'aide d'un signaleur pour conduire le transpalette lorsque la vue est obstruée (plutôt que de le conduire à reculons). Prendre garde à ne pas approcher les pieds du transpalette motorisé pendant son utilisation.
  • Planifier le déplacement et s'assurer que le sol est dégagé et libre de tout obstacle ou de toute nuisance.
  • Signaler rapidement au supérieur les réparations ou les réglages nécessaires.
  • S'assurer que l'âge légalement requis pour conduire un transpalette électrique, qui est de 16 ans, est respecté (Règlement sur la santé et la sécurité du travail (RSST), art. 256.2).
  • Assurer la formation requise pour le conducteur de transpalettes électriques, qui est définie dans la règlementation (RSST, art. 256.3).
  • Noter que la norme américaine ASME B56.1 s'applique pour les transpalettes électriques.

Conseils généraux pour une utilisation sécuritaire

  • Éviter de surcharger l'appareil de manutention afin de faciliter les manœuvres;
  • Ne pas manipuler avec des mains ou des chaussures glissantes; 
  • Dégager le sol et les espaces de circulation;
  • Planifier le déplacement.​

    To​us les conseils généraux​​​

Références

  • « Âge minimum du cariste », dans QUÉBEC. Règlement sur la santé et la sécurité du travail, c. S-2.1, r. 13, à jour au 6 mars 2012, Québec, Éditeur officiel du Québec, 2012, section XXIII, art. 256.2.

  • AMERICAN NATIONAL STANDARDS INSTITUTE, et INDUSTRIAL TRUCK STANDARDS DEVELOPMENT FOUNDATION. Safety standard for manually propelled high lift industrial trucks, Washington, D.C., ITSDF, 2006, vii, 17 p.  (ANSI/ITSDF: B56.10-2006).

  • AMERICAN SOCIETY OF MECHANICAL ENGINEERS. Safety standard for low lift and high lift trucks, New York, ASME, 1993, x, 56 p.  (ASME: B56.1-1993).

  • ASSOCIATION CANADIENNE DE NORMALISATION. Low lift and high lift trucks, New York, ANSI, 1977, xiii, 58 p.  (CSA: B335.1-1977).

  • ASSOCIATION FRANÇAISE DE NORMALISATION, COMITÉ EUROPÉEN DE NORMALISATION et ORGANISATION INTERNATIONALE DE NORMALISATION. Chariots de manutention. Exigences de sécurité et vérification. Partie 5 : Chariots à conducteur accompagnant, Paris, AFNOR, 2013, 45 p. (NF EN ISO 3691-5:2013).

  • ASSOCIATION PARITAIRE POUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL – SECTEUR FABRICATION DE PRODUITS EN MÉTAL ET DE PRODUITS ÉLECTRIQUES, et INSTITUT DE RECHERCHE ROBERT-SAUVÉ EN SANTÉ ET EN SÉCURITÉ DU TRAVAIL. Manutention à l'aide d'équipement roulant non motorisé, Montréal, ASPME, IRSST, 2002, 4 p.  (Grille d'autodiagnostic en santé et en sécurité du travail), http://www.asphme.org/upload/pdf/GADmanu.pdf Site externe​.

  • ASSOCIATION SECTORIELLE TRANSPORT ET ENTREPOSAGE, et PRÉVENTEX – ASSOCIATION PARITAIRE DU TEXTILE ET DE LA BONNETERIE. Les transpalettes électrique  : la prévention des accidents du travail, Saint-Léonard, ASTE; Saint-Lambert, Préventex, 2003, iv, 56 p., http://www.viaprevention.com/upload/aste/publications/2010616121358-2.pdf Site externe.

  • CENTRE CANADIEN D'HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL. Poussée et traction : chariots à main, [En ligne], 2010, réf. du 5 novembre 2012, http://www.cchst.ca/oshanswers/ergonomics/push2.html Site externe.

  • « Chariot élévateur », dans QUÉBEC. Règlement sur la santé et la sécurité du travail, c. S-2.1, r. 13, à jour au 6 mars 2012, Québec, Éditeur officiel du Québec, 2012, section XXIII, art. 256.

  • « Formation du cariste », dans QUÉBEC. Règlement sur la santé et la sécurité du travail, c. S-2.1, r. 13, à jour au 6 mars 2012, Québec, Éditeur officiel du Québec, 2012, section XXIII, art. 256.3.

  • NATIONAL FIRE PROTECTION ASSOCIATION. Fire safety standard for powered industrial trucks including type designations, areas of use, conversions, maintenance, and operations, Quincy, Mass, NFPA, 2002, 18 p.  (NFPA: 505).
​​​​