​​Transpalette manuel (chariot pour palettes)

Description

Transpalette manuel (chariot pour palettes)
Illustration : Marc Lalumière

Un transpalette manuel est un appareil de manutention à conducteur à pied destiné à transporter des charges sur de courtes distances. Il s'adapte exclusivement à la configuration typique d'une palette. Les charges doivent donc être « palettisées » (déposées sur une palette) pour être déplacées par le transpalette.


 Transpalette manuel (chariot pour palettes)
Illustration : Marc Lalumière

Le transpalette se caractérise par deux bras de fourche qui se glissent sous la palette et qui peuvent s'élever de quelques centimètres du sol, permettant ainsi à l'opérateur de soulever et de déplacer les palettes. Comme il est compact, il a l'avantage d'être très mobile dans les espaces restreints.

Le transpalette manuel se compose d'une partie verticale appelée « tablier » et d'une fourche constituée de deux longerons. La charge est guidée à l'aide d'un timon​ (long manche).


Transpalette manuel (chariot pour palettes)
Illustration : Marc Lalumière

La plupart des transpalettes manuels sont à faible levée, c'est-à-dire qu'ils s'élèvent seulement de quelques centimètres du sol afin de dégager la palette du sol et de permettre son déplacement horizontal. Le levage peut se faire à l'aide d'un système hydraulique (à pédale). D'un simple mouvement du doigt, il est possible de soulever ou de relâcher la charge. Il existe certains modèles de transpalettes manuels à haute levée qui peuvent lever une charge jusqu'à une hauteur d'environ 81 cm (32 po) du sol.

La poignée demeure en position verticale lorsque le transpalette n'est pas utilisé, ce qui prévient le risque de trébuchement.

Le transpalette peut être utile pour la préparation de commandes à placer sur des palettes.

Critères de sélection

 

  • Les transpalettes à haute levée permettent de placer des objets à la bonne hauteur au poste de travail. Ils peuvent être équivalents aux tables de levage hydrauliques ou aux lève-palettes (à ressort ou hydraulique). Ils peuvent lever une charge jusqu'à une hauteur d'environ 81 cm (32 po) du sol.
  • Il existe des transpalettes à galets doubles (roues doubles sous les fourches) dont l'avantage est d'être plus stables sur une surface inégale, comme lors du chargement ou du déchargement d'un camion, d'une remorque ou de tout autre véhicule au quai d'un entrepôt (dénivellation du pont niveleur entre le quai et la remorque).
  • Sur des surfaces en pente, utiliser un transpalette muni d'un frein à main, afin de pouvoir contrôler la vitesse de déplacement.
  • Les transpalettes manuels exigent une force appréciable pour tirer la charge. La conduite du transpalette manuel se fait en le tirant à reculons et, dans cette position, il est difficile d'éviter la torsion du dos si l'on veut voir où l'on va. Si l'opérateur effectue de fréquents transports de charges, ou si le sol est très inégal ou comporte des pentes, l'utilisation d'un transpalette motorisé (électrique) ou d'un gerbeur hydraulique permettrait de diminuer les efforts tout en augmentant la vitesse de transport.

Transpalette manuel (chariot pour palettes)
Illustration : Marc Lalumière

Conseils pour une utilisation sécuritaire

  • Réduire l'effort physique exigé de l'opérateur en limitant les charges. Les chariots à main ne devraient pas être utilisés plus de 200 fois au cours d'une journée de travail. La charge ne devrait pas être transportée sur une distance de plus de 30 à 35 m (environ 100 pi) par « voyage ».
  • Empiler la marchandise sur la palette de façon à assurer sa stabilité et à éviter une chute de la charge. Les charges les plus lourdes doivent être placées près du sol.
  • Limiter la hauteur du chargement afin de conserver un bon champ de vision et de faciliter les manœuvres.
  • Éviter de manœuvrer le transpalette avec les mains glissantes.
  • Centrer les longerons (fourches) sous la palette.
  • Adopter une vitesse lente pour les manœuvres de démarrage, d'arrêt et de pivotement afin de maintenir la stabilité de la charge et d'éviter les collisions avec des travailleurs ou des appareils. Ralentir en contournant les obstacles.
  • Garder les surfaces ou les revêtements de sol en bon état. Veiller à ce que les surfaces ou les revêtements de sol demeurent exempts de fissures, de crevasses, d'inégalités, d'huile, d'humidité et de poussière, pour permettre à l'opérateur de conserver une traction continue pendant les déplacements.
  • Sur des surfaces en pente, utiliser le frein à main pour contrôler la vitesse de déplacement.
  • Se faire aider par un signaleur lors de déplacements dans un plan incliné.
  • Éviter d'utiliser le transpalette comme une trottinette.
  • Planifier votre déplacement et assurez-vous que le sol soit dégagé et libre de tout obstacle ou de toute nuisance.
  • Aviser le supérieur s'il y a une défectuosité sur le transpalette.
  • Toujours ranger le transpalette hors des endroits de passage.

Conseils généraux pour une utilisation sécuritaire

  • Éviter de surcharger l'appareil de manutention afin de faciliter les manœuvres;
  • Ne pas manipuler avec des mains ou des chaussures glissantes; 
  • Dégager le sol et les espaces de circulation;
  • Planifier le déplacement.​

    To​us les conseils généraux​​​

Références

  • ASSOCIATION FRANÇAISE DE NORMALISATION, COMITÉ EUROPÉEN DE NORMALISATION et ORGANISATION INTERNATIONALE DE NORMALISATION. Chariots de manutention. Exigences de sécurité et vérification. Partie 5 : Chariots à conducteur accompagnant, Paris, AFNOR, 2013, 45 p. (NF EN ISO 3691-5:2013).

  • ASSOCIATION PARITAIRE POUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL – SECTEUR FABRICATION DE PRODUITS EN MÉTAL ET DE PRODUITS ÉLECTRIQUES, et INSTITUT DE RECHERCHE ROBERT-SAUVÉ EN SANTÉ ET EN SÉCURITÉ DU TRAVAIL. Manutention à l'aide d'équipement roulant non motorisé, Montréal, ASPME, IRSST, 2002, 4 p.  (Grille d'autodiagnostic en santé et en sécurité du travail), http://www.asphme.org/upload/pdf/GADmanu.pdf Site externe.

  • ASSOCIATION SECTORIELLE TRANSPORT ET ENTREPOSAGE, et PRÉVENTEX – ASSOCIATION PARITAIRE DU TEXTILE ET DE LA BONNETERIE. Les transpalettes électriques : la prévention des accidents du travail, Saint-Léonard, ASTE; Saint-Lambert, Préventex, 2003, iv, 56 p., http://www.aste.qc.ca/upload/aste/publications/2010616121358-2.pdf Site externe​.

  • CENTRE CANADIEN D'HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL. Poussée et traction : chariots à main, [En ligne], 2010, réf. du 12 novembre 2012, http://www.cchst.ca/oshanswers/ergonomics/push2.html​ Site externe.

  • INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE ET DE SÉCURITÉ, et M. AUMAS.  Transpalettes manuels, Paris, INRS, Coll. Fiche pratique de sécurité ED 35, 2003, 4 p.