​Diable pour appareils électroménagers et machines distributrices

Description

Diable pour appareils électroménagers et machines distributrices
Illustration : Marc Lalumière

Ce diable est spécifiquement conçu pour le déplacement d’appareils électroménagers.

Par rapport au diable standard à deux roues, sa structure est renforcée et plus large (60 cm – 24 po).  Il possède un monte-marche fixe ou chenillé ainsi qu’une courroie ajustable permettant de fixer l’appareil. Son poids est plus élevé (18-47 kg (41-105 lb)  comparativement à 8-19 kg (18-42 lb)).

Le diable pour électroménagers et machines distributrices est offert en acier, en aluminium ou en magnésium.

Critères de sélection

 

  • Ce diable est adapté au transport d’appareils volumineux. Voici quelques points à vérifier lors de l’achat ou de la location.
    Privilégier un diable solide et léger.
  • Choisir un modèle muni d’un monte-marche.  Celui-ci peut être de deux types : une barre verticale fixe ou un mécanisme à chenille. 
  • Opter pour un modèle à quatre roues, qui permettent de déposer la charge sur les roues arrières dans la position de la manœuvre sans avoir à rebasculer le diable, si les déplacements à faire multiplient les arrêts et  redémarrages.  Les roues arrières sont escamotables pour permettre d’utiliser le monte-marche dans les escaliers.  Les roues arrières peuvent être grandes ou petites selon les modèles. (illustrations ci-dessous)

  • Diable pour appareils électroménagers et machines distributrices​  Modèle à quatre roues | Type 2
    Illustrations : Marc Lalumière
  • Vérifier la présence d’un système d’attache sécuritaire (système de serrage par sangle, ou autre moyen de retenue) qui assure le maintien des objets transportés. 
  • Opter pour un système de freinage efficace, si disponible.
  • Choisir, si possible, des poignées​ conçues pour faciliter la prise et les manœuvres. 

Conseils pour une utilisation sécuritaire

Dépendamment des appareils à déplacer, les forces exigées peuvent être importantes. Plusieurs mesures peuvent contribuer à une utilisation sécuritaire de cet outil de manutention.

  • Réduire l’effort physique exigé de l’opérateur en limitant les charges.
  • Porter des gants, car ils permettent une meilleure prise et protègent contre les coupures.
  • Vérifier que les portes ou les étagères de l’appareil (s’il y en a) sont fixées avec du ruban adhésif et que toute corde électrique, boyau ou autre est bien fixé (illustration ci-dessous).
  • Fixer avec du ruban adhésif
    Illustration : Marc Lalumière
  • Fixer solidement la charge sur le diable avec les courroies avant d’amorcer le déplacement.
  • Amorcer la manœuvre en saisissant fermement les deux poignées et en poussant avec un pied la partie inférieure du diable, et maintenir l’équilibre du diable.
  • Maintenir le centre de gravité de la charge au-dessus de l’essieu des roues lors du transport afin que la charge soit transportée par les essieux et non par les poignées.  Les poignées devraient être situées environ à la hauteur de la ceinture du travailleur.
  • Être assisté d’un deuxième travailleur pour diriger les déplacements, si la charge obstrue le champ de vision.
  • Utiliser les deux mains pour manœuvrer le diable afin d’assurer une meilleure répartition de l’effort et de diminuer les risques de blessure. 

Conseils généraux pour une utilisation sécuritaire

  • Éviter de surcharger l'appareil de manutention afin de faciliter les manœuvres;
  • Ne pas manipuler avec des mains ou des chaussures glissantes; 
  • Dégager le sol et les espaces de circulation;
  • Planifier le déplacement.​

    To​us les conseils généraux​​​

Références

  • ASSOCIATION PARITAIRE TRANSPORT ET ENTREPOSAGE. Démarche de prévention en manutention : guide de prévention : manuel de référence, Saint-Léonard, ASTE, 1998, 149 p.

  • ASSOCIATION PARITAIRE POUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL – SECTEUR FABRICATION DE PRODUITS EN MÉTAL ET DE PRODUITS ÉLECTRIQUES, et INSTITUT DE RECHERCHE ROBERT-SAUVÉ EN SANTÉ ET EN SÉCURITÉ DU TRAVAIL. Manutention à l'aide d'équipement roulant non motorisé, Montréal, ASPME, IRSST, 2002, 4 p.  (Grille d'autodiagnostic en santé et en sécurité du travail), http://www.asphme.org/upload/pdf/GADmanu.pdf Site externe​.

  • CENTRE CANADIEN D’HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL. Poussée et traction : chariots à main, [En ligne], 2010, réf. du 12 novembre 2012, http://www.cchst.ca/oshanswers/ergonomics/push2.html Site externe.

  • COMMISSION DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL. La manutention sécuritaire des charges lourdes, Montréal, CSST, 2004, 4 p., http://www.csst.qc.ca/publications/100/Documents/dc_100_623.pdf.

  • ORGANISATION INTERNATIONALE DE NORMALISATION. Ergonomie : manutention manuelle. Partie 1, manutention verticale et manutention horizontale, Genève, ISO, 2003, v, 25 p.  (ISO 11228-1:2003).

  • SIMONEAU, Serge. Manutention et maux de dos, 3e éd., Longueuil, ASPHME, 2010, 58 p., http://www.asphme.org/upload/pdf/manutention.pdf​ Site externe.
​​​​​​​