​Diable à escalier manuel


Diable à escalier manuel
Illustration : Marc Lalumière

Description

Le diable pour escalier sert, comme son nom l’indique, à manutentionner de la marchandise dans les marches d’escalier, ainsi que dans les pentes.

Il est muni de six roues, soit trois roues de chaque côté disposées en triangle. Son fonctionnement consiste, en montant les marches, en ce que la roue supérieure adhère à la marche supérieure en même temps que la roue inférieure adhère à la contremarche. Il s’agit d’un système de levier qui agit lorsque le travailleur tire le diable vers le haut. En descente, ce système triangulaire permet une descente plus contrôlée.


Diable à escalier manuel
Illustration : Marc Lalumière

Le diable pour escalier manuel est offert en acier, en aluminium, en acier inoxydable et en nylon.

L’avantage principal de ce diable est qu’il réduit l’effort requis par le dos, les jambes et les bras. De plus, son utilisation minimise les coups et les contrecoups générés par un diable conventionnel en montant et en descendant les marches.

Il existe également sur le marché des diables pour escalier motorisés, qui prennent en charge le soulèvement du diable lors de la montée des marches. Si les charges à déplacer sont lourdes, il faut envisager la possibilité de recourir plutôt à un tel diable motorisé ou à un autre appareil de manutention tel un système de convoyeur.

Critères de sélection

Un bon aménagement du lieu de travail et le choix d'un diable qui convient à la tâche peuvent réduire les risques de blessures dues aux efforts excessifs. Voici quelques critères à considérer dans le choix d’un diable pour escalier manuel.

  • Vérifier le poids et les dimensions des charges à transporter et déterminer la capacité et la dimension les plus appropriées pour déplacer la charge. La charge ne devrait pas être excessive.
  • Opter pour un diable pour escalier motorisé (ou un autre appareil de manutention) si le poids à manutentionner est trop important.
  • Privilégier un diable robuste et léger.
  • Choisir des roues ayant le plus grand diamètre possible. Si le sol est inégal ou trop souple (tapis par ex.), l’augmentation du diamètre des roues facilitera les déplacements. Le système triangulaire pneumatique ou semi-pneumatique réduit davantage les contrecoups.
  • Certains modèles sont pourvus d’une courroie, de tendeurs ou d’un autre moyen de retenue qui permet de fixer les charges.
  • Choisir des poignées​ conçues pour faciliter la prise et les manœuvres.
  • Opter si possible pour un système de freinage efficace si le diable doit être déplacé sur une surface inclinée telle qu’une rampe d’accès.

Conseils pour une utilisation sécuritaire

Un bon aménagement du lieu de travail et les quelques astuces suivantes peuvent aider à réduire les risques de blessures dues aux efforts excessifs :

  • Réduire l’effort physique exigé de l’opérateur en limitant les charges.
  • Vérifier la pression des pneus et le fonctionnement des roues afin qu’ils soient en bonne condition. Des pneus dégonflés ou des roues lâches ou entravées par une accumulation de poussière augmentent l’effort requis.
  • Adapter l’inclinaison de la rampe d’accès au poids et à la nature des charges, si le diable doit être déplacé dans une telle rampe. L’inclinaison ne devrait pas excéder 5 %. Il faut également s'assurer que le chariot et sa charge sont toujours sous le plein contrôle de l'opérateur.
  • Contrôler le centre de gravité du chargement en plaçant les objets lourds près du sol.
  • Distribuer la charge de façon à assurer sa stabilité.
  • Limiter la hauteur du chargement afin de conserver un bon champ de vision et de faciliter les manœuvres. Si cela n’est pas possible, être assisté d’un deuxième travailleur qui agira comme signaleur, afin de diriger le déplacement.
  • Éviter d’empiler les charges à une hauteur qui dépasse les poignées du diable, afin d’éviter une chute de la charge. Ce conseil ne s’applique pas si l’objet manutentionné est un objet volumineux d’une seule pièce (un classeur vide, par exemple).
  • Fixer la charge solidement avant d’amorcer le déplacement.
  • Amorcer la manœuvre en saisissant fermement les deux poignées et en poussant avec un pied la partie inférieure du diable, et maintenir l’équilibre du diable.
  • Maintenir le centre de gravité de la charge au-dessus de l’essieu des roues lors du transport afin que la charge soit transportée par les essieux, et non par les poignées. Les poignées devraient être situées environ à la hauteur de la ceinture du travailleur.
  • Conduire le diable en le poussant de face plutôt qu’en le tirant à reculons, sauf pour monter une marche, entrer dans un ascenseur ou sur une rampe. Le diable devrait toujours être situé devant l’utilisateur.
  • Monter les escaliers à reculons en tirant sur le diable.
  • Utiliser le frein pour retenir le diable sur les marches lorsque nécessaire.
  • Respecter la vitesse recommandée pour les déplacements avec le chariot, qui est la vitesse de marche type (3-4 km/h). Il est préférable d’éviter de courir, car le diable peut être difficile à arrêter lorsqu’il est en mouvement.

Conseils généraux pour une utilisation sécuritaire

  • Éviter de surcharger l'appareil de manutention afin de faciliter les manœuvres;
  • Ne pas manipuler avec des mains ou des chaussures glissantes; 
  • Dégager le sol et les espaces de circulation;
  • Planifier le déplacement.​

    To​us les conseils généraux​​​

Références

​​​​​​