​Chariot pour échelle (ladder dolly)

Description

Il existe deux types de chariots pour échelle :
  1. Un petit chariot à deux roues spécifiquement conçu pour aider au transport à l’horizontale d’échelles ou d’escabeaux pour une personne (illustration ci-dessous). Composé d’un mécanisme d’attache monté sur deux roues, il s’attache à un bout de l’échelle pour le supporter. Le travailleur peut saisir l’autre bout de l’échelle et faire rouler la partie reposant sur le chariot. Ce type de chariot est davantage adapté pour des échelles et des escabeaux mesurant plus de 3 m (9 pi).
  2. Un chariot à plateforme possédant un plateau supérieur muni d’attaches ou de crochets pour supporter un escabeau ou configuré de façon à placer un escabeau au centre du chariot verticalement.

Chariot pour échelle | Type 1Chariot pour échelle | Type 2
Gauche : chariot pour échelle de type 1
Droite :
chariot pour échelle de type 2
Illustrations : Marc Lalumière

 

Critères de choix

  • Choisir le bon train de roulement​ afin de faciliter les manœuvres du chariot.
  • Choisir des roulettes​ adaptées aux charges à déplacer en tenant compte de la qualité et de l’état du sol dans les locaux où s’effectueront les déplacements (dénivellations, ouvertures, entrées d’ascenseurs, etc.).
  • Il est important de choisir la dimension et le type de chariot selon le type d’échelle ou d’escabeau (poids, taille, dimension, etc.) et l’espace pour son déplacement (par ex. : cadre de porte).
  • Avant de procéder à l’achat, s’assurer que l’état du sol permet un déplacement facile de l’échelle ou de l’escabeau. Si le chariot doit être déplacé dans une rampe d’accès, l'inclinaison de la rampe d'accès ne devrait pas excéder 5 %.
  • Les plus gros chariots (plus de 1,3 m de longueur ou plus de 1 m de largeur) se manœuvrent difficilement et ne doivent pas être utilisés sur des lieux de travail comportant des allées étroites.

​Conseils pour une utilisation sécuritaire 

  • S’assurer que les allées de circulation sont suffisamment larges et dégagées pour permettre le déplacement du chariot.
  • Éliminer les dénivellations, réparer les fissures du plancher et ajuster l’ascenseur pour qu’il s’arrête parfaitement au niveau de l’étage.
  • Adapter l’inclinaison de la rampe d’accès au poids et à la nature des charges, si le chariot doit être déplacé dans une telle rampe. L’inclinaison ne devrait pas excéder 5 %. Il faut également s'assurer que le chariot et sa charge sont toujours sous le plein contrôle de l'opérateur.

Conseils généraux pour une utilisation sécuritaire

  • Éviter de surcharger l'appareil de manutention afin de faciliter les manœuvres;
  • Ne pas manipuler avec des mains ou des chaussures glissantes; 
  • Dégager le sol et les espaces de circulation;
  • Planifier le déplacement.​

    To​us les conseils généraux​​​

Références 

  • ASSOCIATION FRANÇAISE DE NORMALISATION, et COMITÉ EUROPÉEN DE NORMALISATION. Sécurité des chariots de manutention : chariots à conducteur à pied manuels et semi-manuels. Partie 3, chariot à plateau fixe, Paris, AFNOR, 2003, 19 p. (AFNOR NF EN 1757-3:2003).

  •  ASSOCIATION PARITAIRE POUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL – SECTEUR FABRICATION DE PRODUITS EN MÉTAL ET DE PRODUITS ÉLECTRIQUES, et INSTITUT DE RECHERCHE ROBERT-SAUVÉ EN SANTÉ ET EN SÉCURITÉ DU TRAVAIL. Manutention à l'aide d'équipement roulant non motorisé, Montréal, ASPME, IRSST, 2002, 4 p.  (Grille d'autodiagnostic en santé et en sécurité du travail), http://www.asphme.org/upload/pdf/GADmanu.pdf Site externe.

  • CENTRE CANADIEN D’HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL. Poussée et traction : chariots à main, [En ligne], 2010, réf. du 12 novembre 2012​, http://www.cchst.ca/oshanswers/ergonomics/push2.html​ Site externe.

​ ​​​​​​