​Mesures préventives

Zone rouge

Pour être en mesure de poursuivre les activités, vous devez immédiatement rendre les conditions de travail sécuritaires. Appliquez les mesures indiquées au point 9, puis réévaluez la situation. Le risque doit se situer dans les zones vertes si les travailleurs ne prennent pas de pauses, ou dans la zone jaune s’ils prennent une pause toutes les heures.

​Servez-vous du tableau pour vérifier si les mesures prises rendent les conditions de travail sécuritaires.

Exemple

Un travailleur doit exécuter une tâche physique (travail de niveau « lourd ») à l’extérieur, en plein soleil. La température de l’air mesurée sur le site se situe à 29 oC et l’humidité relative, à 50 %. La température de l’air corrigée est donc égale à 29 + 4,5 (soleil) + 3,5 (humidité), soit 37 oC. En vous reportant au tableau, vous constatez qu’à cette température pour un travail « lourd » le risque se situe dans la zone jaune.

Pour rendre les conditions de travail sécuritaires, vous décidez donc de reporter la tâche physique à une période plus fraîche de la journée et de réaffecter le travailleur à un travail de niveau « moyen » à l’abri du soleil. Après avoir appliqué ces mesures, vous réévaluez le risque. La température de l’air corrigée est maintenant de 34,5 oC et, comme le travail est « moyen », le risque se situe dans la zone vert foncé. Les mesures que vous avez prises ont donc réussi à rendre les conditions de travail sécuritaires.

Si ces mesures n’avaient pas suffi à faire passer le niveau du risque du jaune au vert foncé, vous auriez dû prendre d’autres mesures parmi celles proposées au point 9 ou encore accorder des pauses au travailleur, de préférence à l’ombre ou au frais.

​​​​​​​​​​​​​​​​​​

En présence d’un certain niveau de risque, la mise en place de mesures préventives devient trop limitante (ex. : temps de travail extrêmement court et période de pause très longue). Il serait alors préférable d’interrompre le travail.​​​​​

PUBLICATIONS​​​​​
à consulter

AUTRES SITES​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​
en prévention