Contrôle des énergies dangereuses : construction ou rénovation d’une installation électrique

Entre 2010 et 2014, il y a eu 440 accidents sur les chantiers de construction lors de travaux effectués sur des installations électriques. La plupart de ces travaux étaient effectués sous tension et, par conséquent, sans un contrôle des énergies.


Mesure de prévention à mettre en place

Pour prévenir les électrisations lors de la construction ou la rénovation d’une installation électrique, les maîtres d’œuvre doivent :

  • s’assurer que toutes les pièces accessibles sont mises « hors tension » et appliquer une méthode de contrôle de l’énergie électrique (ex. : cadenassage) (articles 2.20.2 à 2.20.12 et 2.20.14 du Code de sécurité pour travaux de construction [CSTC])
Attention!

Sur les chantiers de construction, les inspecteurs de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) seront particulièrement attentifs au travail effectué sur ou à proximité des installations électriques et s’assureront que les maîtres d’œuvre mettent en place les mesures de prévention appropriées incluant la supervision de celles-ci.


Autres mesures à mettre en place

Selon la situation de travail, une ou plusieurs des mesures suivantes doivent être prises par les maîtres d’œuvre pour assurer la sécurité du travailleur :

  • s’assurer que les boîtes de jonction, de distribution et les prises de courant sont fermées (article 2.11.5 du CSTC)
  • vérifier que les rallonges électriques utilisées (sauf celles pour l’éclairage) sont munies d’un troisième conducteur pour la mise à la terre (article 2.11.3.c) du CSTC)
  • s’assurer que les rallonges non utilisées sont débranchées (article 2.11.4 du CSTC)
  • vérifier que les outils ou les appareils portatifs électriques comportent une mise à la terre ou une double isolation (article 2.11.2 du CSTC)
  • identifier, contrôler et éliminer les risques d’électrisation en s’assurant que l’installation électrique temporaire du chantier est munie de prises de courant protégées par disjoncteurs différentiels de classe A (DDFT) (article 51.5 de la Loi sur la santé et la sécurité du travail [LSST])

Risques d’électrisation sur les chantiers de construction

Exemples de situations à risque

  • Démantèlement de circuits électriques lors de la reconfiguration d’un local commercial
  • Déplacement de composants électriques sous tension
  • Connexion d’appareil électrique sous tension
  • Manutention d’un fil électrique remis sous tension accidentellement
  • Contact avec fil électrique sous tension lors d’un branchement de luminaire
  • Déconnexion sous tension d’un boîtier de commutation d’une unité de climatisation centrale
  • Travail à proximité de pièces nues sous tension dans un bâtiment en construction

Conséquences

  • Électrisations
  • Brûlures
  • Électrocutions
  • ​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​