Programme pour une maternité sans danger (PMSD)

Propriétés physiques pertinentes 1

Mise à jour : 2011-04-12

État physique : Liquide
Tension de vapeur : 0,011 mm de Hg    (0,0014 kPa) à 20 °C
Autre(s) valeur(s) : 3,45 mm de Hg (0,46 kPa) à 100 °C, 187,52 mm de Hg (25 kPa) à 200 °C
Point d'ébullition : 253 °C
Solubilité dans l'eau : Négligeable 
Autre(s) valeur(s) : Voir commentaires ci-dessous
Masse moléculaire : 174,2

Voies d'absorption

Mise à jour : 2011-04-12

Voies respiratoires : Absorbé
Voies digestives : Absorbé
Percutanée : Faiblement absorbé

Effets sur le développement 2

Mise à jour : 2011-04-12

  • Une étude chez une espèce animale suggère l'absence d'effet sur le développement prénatal à des doses ne causant pas de toxicité maternelle.
  • Aucune donnée concernant le développement postnatal n'a été trouvée dans les sources documentaires consultées.

Développement prénatal

Études chez l'animal

Tyl et al. (1999) ont effectué une étude par inhalation de vapeur de TDI (mélange d'isomères) chez le rat (0, 0,02, 0,1 et 0,5 ppm; 6 h/jour; jours 6 à 15 de la gestation). Une diminution significative du poids corporel, du gain de poids, de la consommation de nourriture ainsi que des signes cliniques de toxicité maternelle a été observée à la dose la plus élevée. Aucun effet sur les pertes pré et postimplantations, sur la proportion des sexes par portée ou sur le poids corporel foetal par portée n'a été observé. Aucune augmentation de l'incidence individuelle des malformations externe, viscérale ou squelettique n'a été observée. Une augmentation de l'incidence du retard d'ossification de la 5 ème vertèbre cervicale a été observée à 0,5 ppm. Les auteurs indiquent qu'il y a donc une possibilité de foetotoxicité minimale à cette concentration.

Effets sur la reproduction 3

Mise à jour : 2011-04-12

  • Une étude chez une espèce animale suggère l'absence d'effet sur la reproduction.

Une étude de reproduction sur deux générations n'a mis en évidence aucun effet sur la reproduction, aucune pathologie des organes et aucun effet sur la gestation ou l'allaitement et ce à toutes les concentrations (Tyl et al., 1999). Lors de cette étude, les rats de la première et de la deuxième génération ont été exposés par inhalation (0, 0,02, 0,08 ou 0,3 ppm; 6 h/j; 5 j/sem, pendant 10 semaines préaccouplement, 7 j/sem pendant la période d'accouplement de 3 semaines jusqu'au jour 19 de la gestation, puis du jour 5 de l'allaitement jusqu'au sevrage au jour 21). Les rats de la génération F1 ont poursuivi leur exposition à partir du jour postnatal 28 et ce pendant 12 semaines et ensuite tel que décrit précédemment. De la toxicité postnatale et une diminution du poids et du gain de poids durant l'allaitement ont été observées chez les rejetons de la génération F2 à 0,08 et 0,3 ppm.

Effets sur l'allaitement 

Mise à jour : 2011-04-12

  • Il n'y a aucune donnée concernant l'excrétion ou la détection dans le lait.

Cancérogénicité 4 5 6 7 8 9 10 11 12

Mise à jour : 2011-04-12

Évaluation du C.I.R.C. : L'agent (le mélange) est peut-être cancérogène pour l'homme (groupe 2B).
Évaluation de l'A.C.G.I.H. : Substance non classifiable comme cancérogène pour l'homme (groupe A4).
Évaluation du N.T.P. : La substance est raisonnablement anticipée cancérogène (R).

Évaluation de la cancérogénicité par des organismes officiels

Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC, 1999) considère que les diisocyanates de toluène sont peut-être cancérogènes pour l'homme (groupe 2B). Le CIRC a basé son évaluation sur les études épidémiologiques qui ne fournissent pas d'évidence suffisante. Les études chez l'animal sont suffisantes à l'effet que les diisocyanates de toluène causent le cancer chez l'animal.

L'ACGIH (2004) considère le diisocyante-2,4 de toluène ou le diisocyante-2,6 de toluène ou le mélange d'isomères non classifiables comme cancérogène pour l'homme (A4). Cette évaluation est basée sur les études inadéquates et ambiguës chez le rat et la souris exposés par gavage ou par inhalation.

Le National Toxicology Program (NTP, 2005) classifie le diisocyanate de toluène (mélange d'isomères) comme une substance raisonnablement anticipée cancérogène (R). Le NTP a basé son évaluation sur les études chez l'animal qui fournissent une évidence suffisante.

Autres études

Une revue de littérature réalisée par Bolognesi et al. (2001) conclut que les quelques études épidémiologiques disponibles n'ont pas pu clarifier si le TDI est un cancérogène professionnel. Par contre, les auteurs concluent que les études chez l'animal suggèrent que l'exposition professionnelle au TDI est à risque de causer le cancer.

Sorahan et Nichols (2002) ont investigué la mortalité et la morbidité par cancer dans une cohorte de 8 288 travailleurs (hommes et femmes) provenant de 11 usines de fabrication de mousse flexible de polyuréthane par rapport à la population générale au Royaume-Uni. Les travailleurs étaient exposés à du TDI ou à un mélange de TDI et de MDI. La mortalité par cancer pulmonaire chez les femmes est significativement plus élevée mais pas chez les hommes. L'étude a été incapable de relier l'exposition aux isocyanates avec les risques de cancer de poumon ou avec les risques de maladies bénignes du système respiratoire. Selon les auteurs, l'augmentation de la mortalité par cancer pulmonaire chez les travailleuses est probablement provoquée par d'autres facteurs sans rapport à l'industrie dans l'étude.

Mikoczy et al. (2004) ont investigué l'incidence de cancer et la mortalité par bronchopneumopathie chronique obstructive chez 4 175 travailleurs (hommes et femmes) provenant de 9 usines de fabrication de mousse de polyuréthane en Suède. Les travailleurs étaient exposés simultanément au TDI et de MDI. Une augmentation du risque de cancer pulmonaire chez les femmes a été observée. L'étude a été incapable de relier l'exposition aux isocyanates avec les risques de cancer de poumon. Selon les auteurs, le hasard ou les biais, comme l'usage du tabac, ne suffisent pas pour expliquer les conclusions similaires entre cette étude et celle de Sorahan et Nichols (2002).

Mutagénicité1 6 13 14

Mise à jour : 2011-04-12

  • Les données ne permettent pas de faire une évaluation adéquate de l'effet mutagène.

Effets sur cellules somatiques

Études chez l'humain
Une augmentation non significative des aberrations chromosomiques, des échanges de chromatides-soeurs et des micronoyaux a été observée dans des lymphocytes de 26 travailleurs exposés à des concentrations variant de 0,007 à 0,016 mg/m3 de TDI durant la production de plastique.

Études chez l'animal
Un essai de synthèse non programmée de l'ADN sur des cellules de poumon et des hépatocytes suite à une exposition par inhalation chez le rat a donné des résultats positifs.

Deux essais du micronoyaux sur des érythrocytes de rat et/ou souris suite à l'inhalation ont donné des résultats négatifs.

Études in vitro
Le TDI induit une augmentation des atteintes chromosomiques dans les lymphocytes (aberrations chromosomiques, bris de l'ADN simple brin). Cependant, l'échange des chromatides-soeurs a donné des résultats négatifs.

Quelques tests ont été effectués sur des cellules animales (mutation génique, échange de chromatides-soeurs, aberrations chromosomiques et synthèse non programmée de l'ADN) et ont donné des résultats mitigés.

Références

  • ▲1.  Allport, D.C., Gilbert, D.S. et Outterside, S.M., MDI & TDI Safety, health ant the environment. A source book and practical guide. West Sussex, England : John Wiley & Sons. (2003).
  • ▲1.  Allport, D.C., Gilbert, D.S. et Outterside, S.M., MDI & TDI Safety, health ant the environment. A source book and practical guide. West Sussex, England : John Wiley & Sons. (2003).
  • ▲2.  Tyl, R.W. et al., «Developmental toxicity evaluation of inhaled toluene diisocyanate vapor in CD rats.» Toxicological Sciences. Vol. 52, p. 248-257. (1999).
  • ▲3.  Tyl, R.W. et al., «Two-generation reproductive toxicity of inhaled toluene diisocyanate vapor in CD rats.» Toxicological Sciences. Vol. 52, p. 258-268. (1999).
  • ▲4.  IARC Working Group on the Evaluation of Carcinogenic Risks to Humans, Overall evaluations of carcinogenicity : an updating of IARC monographs volumes 1-42. IARC monographs on the evaluation of carcinogenic risks to humans, Supplement 7. Lyon : International Agency for Research on Cancer. (1987).   https://monographs.iarc.fr/wp-content/uploads/2018/06/Suppl7.pdf
    http://monographs.iarc.fr/
  • ▲5.  IARC Working Group on the Evaluation of Carcinogenic Risks to Humans, Some chemicals used in plastics and elastomers. IARC monographs on the evaluation of the carcinogenic risk, Vol. 39. Lyon : International Agency for Research on Cancer. (1986).   https://monographs.iarc.fr/wp-content/uploads/2018/06/mono39.pdf
    http://www.iarc.fr
  • ▲6.  IARC Working Group on the Evaluation of Carcinogenic Risks to Humans, Re-evaluation of some organic chemicals, hydrazine and hydrogen peroxide : part 2. IARC monographs on the evaluation of carcinogenic risks to humans, Vol. 71. Lyon : International Agency for Research on Cancer. (1999).   https://monographs.iarc.fr/wp-content/uploads/2018/06/mono71.pdf
  • ▲7.  American Conference of Governmental Industrial Hygienists, 2019 TLVs® and BEIs® : threshold limit values for chemical substances and physical agents and biological exposure indices. Cincinnati (OH) : ACGIH. (2019). [NO-003164]   http://www.acgih.org
  • ▲8.  Report on Carcinogens, 14th edition. Research Triangle Park, NC : U.S. Department of Health and Human Services, Public Health Service, National Toxicology Program. (2016).   https://ntp.niehs.nih.gov/pubhealth/roc/index-1.html
  • ▲9.  American Conference of Governmental Industrial Hygienists, 2010 TLVs and BEIs with 7th edition documentation CD-ROM. Cincinnati, OH : ACGIH. (2010). Publication 0111CD. [CD-120061]   http://www.acgih.org
  • ▲10.  Bolognesi, C. et al., «Carcinogenic risk of toluene diisocyanate and 4,4'-methylenediphenyl diisocyanate : epidemiological and experimental evidence.» Critical Reviews in Toxicology. Vol. 31, no. 6, p. 737-772. (2001).
  • ▲11.  Sorahan, T. et Nichols, L., «Mortality and cancer morbidity of production workers from the swedish polyurethane foam industry : updated findings 1958-1998.» Occupational and Environmental Medicine. Vol. 59, no. 11, p. 751-758. (2002). [AP-062061]
  • ▲12.  Mikoczy, Z. et al., «Cancer incidence and mortality of isocyanate exposed woekers from the swedish polyurethane foam industry : updated findings 1958-1998.» Occupational and Environmental Medicine. Vol. 61, no. 5, p. 432-437. (2004).
  • ▲13.  Gulati, D.K., Witt, K. et Anderson, B., «Chromosome aberration and sister chromatid exchange tests in chinese hamster ovary cells in vitro lll : results with 27 chemicals.» Environmental and Molecular Mutagenesis. Vol. 13, no. 2, p. 133-193. (1989). [AP-024509]
  • ▲14.  Bilban, M., «Mutagenic testing of workers exposed to toluene-diisocyanates during plastics production process.» American Journal of Industrial Medicine. Vol. 45, p. 468-474. (2004).

La cote entre [ ] provient de la banque Information SST du Centre de documentation de la CNESST.