The section entitled For a Maternity Experience program is not available in English for this substance. Consult the French version.

Programme pour une maternité sans danger (PMSD)

Propriétés physiques pertinentes 

Mise à jour : 1991-01-21

État physique : Liquide
Tension de vapeur : 6,2 mm de Hg    (0,8265964 kPa) à 20 °C
Point d'ébullition : 124,00 °C
Solubilité dans l'eau : Miscible 
Coefficient de partage (eau/huile) : 5,89
Masse moléculaire : 76,1

Voies d'absorption

Mise à jour : 2003-05-29

Voies respiratoires : Absorbé
Voies digestives : Absorbé
Percutanée : Absorbé

Effets sur le développement 1 2 3 4

Mise à jour : 2019-04-05

  • Il traverse le placenta chez l'animal.
  • Effet tératogène démontré chez l'animal.
  • Aucune donnée concernant le développement postnatal n'a été trouvée dans les sources documentaires consultées.

Placenta
La concentration d'acide méthoxyacétique, un métabolite de l'éther monométhylique de l'éthylène glycol, dans les tissus du conceptus est similaire à sa concentration dans le plasma maternel.

Développement prénatal

Études chez l'humain
El-Zein et al (2002) ont étudié 41 bébés nées de 28 femmes exposées professionnellement au produit. Six de ces enfants ont été exposés au produit in utero alors que leurs mères ont continué de travailler durant leur grossesse et étaient à risque d'absorber le produit par voies respiratoire et cutanée. Tous les enfants exposés in utero présentent des aspects dysmorphiques qui sont absents chez les 35 autres enfants. Les enfants exposés possèdent aussi plus fréquemment un palais ogival (4/6) que les enfants non exposés (2/35).

Études chez l'animal
Hanley et al. (1984) ont exposé des lapins (0, 3, 10, 50 ppm; 6h / jour; J8 à J18 de gestation), des rats (0, 3, 10, 50 ppm; 6h / jour; J8 à J15) et des souris (0, 10, 50 ppm; 6h / jour; J8 à J15) aux vapeurs d'éther monométhylique de l'éthylène glycol durant leur gestation. La concentration de 50 ppm chez le lapin a causé une augmentation de l'incidence des malformations (cardiovasculaires, urogénitales et squelettiques), du taux de résorption et une baisse du poids foetal. Chez le rat et la souris, les effets de l'exposition à 50 ppm se limitent à des malformations squelettiques. Cette dose de 50 ppm cause une toxicité maternelle limitée : diminution transitoire de la prise de poids chez les trois espèces et augmentation du poids absolu du foie chez le lapin.

Une étude (Nagano et al. 1984) a exposé des souris à des doses variant entre 31.25 et 1000 mg/kg/jour entre les jours 7 et 14 de la gestation. Des malformations squelettiques sont visibles à des concentrations de 62.5 mg/kg/jour et leurs fréquences augmentent en rapport avec les doses du produit. La létalité embryonnaire est présente à une concentration de 250 mg/kg/jour et totale à la plus forte dose.

Nelson et al. (1989) ont exposé des rats à des doses variant entre 16 et 620 mg/kg/jour entre les jours 7 et 18 de la gestation. Des malformations cardiaques et squelettiques sont visibles à des concentrations de 31 mg/kg/jour et la létalité embryonnaire est totale à une concentration supérieure à 73 mg/kg/jour.

Effets sur la reproduction 1 2 4

Mise à jour : 2019-04-05

  • Il peut causer des atteintes spermatiques chez l'homme.
  • Il peut causer des atteintes spermatiques chez l'animal.

Effets sur le système reproducteur

Études chez le mâle
Plusieurs études ont associé l'infertilité masculine et une diminution de la concentration de spermatozoïdes à l'exposition professionnelle d'hommes travaillant avec des mélanges d'éther monométhylique de l'éthylène glycol et d'éther monoéthylique de l'éthylène glycol.

Une étude (Rao 1983) de croisement entre des rats traités (30, 100 ou 300 ppm; 6h/jour; 5j/semaines) ou non traités a montré que le traitement à 300 ppm des mâles cause une sévère diminution de la fertilité alors que cette dose est sans effet sur la fertilité des femelles.

Chapin et al. (1985) ont mis en évidence des variations significatives de la morphologie des spermatozoïdes des rats mâles exposés à 100 et 200 mg/kg/jour.

Feuston et al. (1989) ont étudié l'effet de l'absorption cutanée du produit sur le système reproducteur du rat. Ils ont observé une diminution dose-dépendante de la concentration et de la production de spermatozoïdes. De plus, la morphologie de ces spermatozoïdes était plus fréquemment anormale. Finalement, une baisse du poids des testicules et de l'épididyme accompagnée d'une faible fertilité a été associée à l'exposition des mâles au produit.

Une étude de fécondation in vitro (Holloway 1990) utilisant le sperme de rats exposés à 50, 100 et 200 mg/kg/jour a démontré une diminution de la fertilité des animaux exposés au produit. Cette baisse de fertilité est associée à des lésions testiculaires.

Une étude de reproduction sur deux générations chez le rat (Gulati et al. 2010; doses de 0,006 % à 0,1 %; par voie orale; pour toute la durée de gestation), a mis en évidence une diminution du nombre de ratons viables à la naissance aux plus fortes doses utilisées. Le poids des testicules, de l'épididyme, de la prostate et des reins des rats mâles de la génération F0 et ceux de la génération F1 ont également diminué à la suite de l'exposition aux doses de 0,1% et 0.03% respectivement.

Effets sur la fertilité
Une étude (Dodo et al. 2009) exposant des rats femelles (0, 30, 100 et 300 mg/kg/jour; pour une période de 2 à 4 semaines) suggère qu'une dose de 100 mg/kg/jour pour deux semaines bloque l'ovulation.

Effets sur l'allaitement 

Mise à jour : 1997-01-14

  • Il n'y a aucune donnée concernant l'excrétion ou la détection dans le lait.

Cancérogénicité 

Mise à jour : 1997-01-14

  • Aucune donnée concernant un effet cancérogène n'a été trouvée dans les sources documentaires consultées.

Mutagénicité

Mise à jour : 1997-01-14

  • Les données ne permettent pas de faire une évaluation adéquate de l'effet mutagène.

Références

  • ▲1.  Bingham, E., Cohrssen, B. et Powell, C.H., Patty's toxicology. A Wiley-Interscience publication. New York (Toronto) : John Wiley. (2001-). [RM-214008]   http://www3.interscience.wiley.com (http://www3.interscience.wiley.com/cgi-bin/mrwhome/104554795/HOME)
  • ▲2.  INRS, DEMETER : documents pour l'évaluation médicale des produits toxiques vis-à-vis de la reproduction. Paris : Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles. (2006).   http://www.inrs.fr/publications/bdd/demeter.html
  • ▲3.  El-Zein, R.A. et al., «Exposure to ethylene glycol monomethyl ether: clinical and cytogenitic finding.» Archives of Environmental Health. Vol. 57, no. 4, p. 371-376. (2002).
  • ▲4.  American Conference of Governmental Industrial Hygienists, «2-Methoxyethanol (CAS 109-86-4).» In: Documentation of the threshold limit values and biological exposure indices / Documentation of TLV's and BEI's. Cincinnati, Ohio : ACGIH. (2006). Publication #0100Doc.   http://www.acgih.org

Autres sources d'information

  • National Institute for Occupational Safety and Health, NIOSH pocket guide to chemical hazards. 3 ed. Cincinnati, Ohio : NIOSH. (2007). [RM-514001]   https://www.cdc.gov/niosh/docs/2005-149/pdfs/2005-149.pdf
  • American Conference of Governmental Industrial Hygienists, 2010 TLVs and BEIs with 7th edition documentation CD-ROM. Cincinnati, OH : ACGIH. (2010). Publication 0111CD. [CD-120061]   http://www.acgih.org
  • Mark, H.F., Grayson, M. et Eckroth, D., Kirk-Othmer encyclopedia of chemical technology. 3rd ed. New York : Wiley. (1978-84). [RT-423004]
  • National Fire Protection Association, Fire protection guide on hazardous materials. 9th ed. Quincy, Mass. : NFPA. (1986).   http://www.nfpa.org/
  • Patty, F.A., Patty's industrial hygiene and toxicology. Vol. 2, 3rd ed. New York : John Wiley & Son. (1978).
  • Drug and Chemical Toxicology, VOL. 9, NO 1, 1986, P. 1-14
  • Brinkworth, M.H. et al., «The reproductive genotoxicity of ethylene glycol monomethyl (EGME) in male rats and mice after single oral doses.» Environmental Mutagenesis. Vol. 6, p. 390. (1984). [AP-026085]
  • Fundamental and Applied Toxicology, VOL. 6, 1986, P. 339-348
  • International Archives of Occupational and Environmental Health, VOL. 61, 1989, P. 243-247
  • Teratology, VOL. 32, 1985, P. 33-39
  • Nelson, B.K. et al., «Behavioral and neurochemical alterations in offspring of rats after maternal inhalation exposure to the industrial solvent 2-methoxyethanol.» Teratology. Vol. 27, p. 65A. (1983). [AP-019398]
  • Mast, T.J., Hendrickx, A.G. et Nau, H., «Teratology and pharmacokinetics of valporic acid in the Rhesus monkey.» Teratology. Vol. 31, no. 3, p. 25A. (1985). [AP-020328]
  • Scott, W.J. et al., «Teratologic potential of 2-methoxyethanol and transplacental distribution of its metabolite, 2-methoxyacetic acid, in non-human primates.» Teratology. Vol. 39, p. 363-373. (1989). [AP-025301]
  • Toxicology, VOL. 20, 1981, P. 335-343 [AP-005159]
  • Toxicology and Applied Pharmacology, VOL. 75, 1984, P. 409-422
  • Toxicology and Applied Pharmacology, VOL. 80, 1985, P. 108-118
  • Toxicology and Applied Pharmacology, VOL. 86, 1986, P. 197-203
  • Toxicology and Applied Pharmacology, VOL. 93, 1988, P. 195-207
  • McGregor, D.B. et al., «Genetic effects of 2-methoxyethanol and bis (2-methoxyethyl) ether.» Toxicology and Applied Pharmacology. Vol. 70, p. 303-316. (1983). [AP-005839]
  • Sleet, R.B., John-Greene, J.A. et Welsch, F., «Localization of radioactivity from 2-methoxy (1,2-14C) ethanol in maternal and conceptus compartments of CD-1 mice.» Toxicology and Applied Pharmacology. Vol. 84, p. 25-35. (1986). [AP-020326]
  • Neurotoxicology, VOL. 7, NO 2, (1986), P. 441-448. [AP-016546]
  • Smyth, F.H., Seaton, J. et Fischer, L., «The single dose toxicity of some glycols and derivatives.» Journal of Industrial Hygiene and Toxicology. Vol. 23, no. 6, p. 259-268. (1941). [AP-021581]
  • Doe, J.E. et al., «Comparative aspects of the reproductive toxicology by inhalation in rats of ethylene glycol monomethyl ether and propylene glycol monomethyl ether.» Toxicology and Applied Pharmacology. Vol. 69, p. 43-47. (1983). [AP-019400]
  • National Institute for Occupational Safety and Health et États-Unis. Occupational Safety and Health Administration, Occupational health guidelines for chemical hazards. Vol. 1. Cincinnati : Centers for Disease Control. (1981-). DHSS-NIOSH 81-123. [RR-015002]   http://www.cdc.gov/niosh/docs/81-123/
  • Carpenter, C.P. et Smyth, H.F., «Chemical burns of the rabbit cornea.» American Journal of Ophthalmology. Vol. 29, p. 1363-1372. (1946). [AP-021658]

La cote entre [ ] provient de la banque Information SST du Centre de documentation de la CNESST.