Pour une maternité sans danger

Comment vous assurer d'une maternité sans danger au travail?

Consultez un médecin

 
Si vous êtes enceinte et que vous croyez que votre travail comporte un danger pour votre santé ou pour celle de votre enfant à naître, consultez un médecin. Décrivez-lui votre travail (tâches, gestes, postures, exposition à des produits, etc.) et demandez-lui de remplir le Certificat visant le retrait préventif et l'affectation de la travailleuse enceinte ou qui allaite.

Obtenez un certificat


Pour que le certificat soit valide, votre médecin doit consulter le médecin responsable des services de santé de votre établissement ou celui désigné par le directeur de la santé publique de la région où se trouve cet établissement. En signant le Certificat visant le retrait préventif et l'affectation de la travailleuse enceinte ou qui allaite, votre médecin reconnaît que votre travail présente des dangers pour votre grossesse. Assurez-vous qu'une des copies du certificat est envoyée à la CSST.

Avisez votre employeur


Dès que vous remettez à votre employeur le certificat rempli par votre médecin, il s'agit d'une demande d'affectation. Votre employeur peut éliminer le danger que votre travail présente ou vous affecter à d'autres tâches. Si ce n'est pas possible, vous avez droit au retrait préventif et à des indemnités jusqu'à la quatrième semaine précédant celle de la date prévue de votre accouchement ou jusqu'à ce que votre employeur puisse vous affecter à un poste qui ne présente aucun danger.

Pour la période d'allaitement, refaites une demande


Si vous voulez allaiter votre enfant et que vous soupçonnez que votre travail puisse mettre en danger la santé de votre enfant, vous devez reprendre vos démarches. (Voir les étapes 1 à 3.)  Vous devez faire une nouvelle demande, même si vous avez obtenu une affectation ou un retrait préventif pendant votre grossesse.