​Intervention à la demande du médecin​

La Loi sur les accidents du travail et les maladies professionnelles (LATMP) permet au médecin de prescrire des soins de psychologie, de psychothérapie ou de neuropsychologie au travailleur qui a subi une lésion professionnelle. Pour donne​r ces soins, vous devez être membre en règle de l’Ordre des psychologues du Québec (OPQ) ou titulaire d'un permis de psychothérapeute délivré par l'OPQ. La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) paie les soins prescrits selon les modalités et les montants prévus dans le Règlement sur l’assistance médicale.

Aucun montant réclamé au travailleur
Au Québec, tout travailleur qui subit une lésion professionnelle (maladie ou accident du travail) a droit à de l’assistance médicale. La CNESST paie le coût de cette assistance en vertu de la Loi sur les accidents du travail et les maladies professionnelles.


Déroulement de votre intervention

Votre intervention en assistance médicale se déroule en deux étapes ou plus, selon les besoins du travailleur. Elle a plus de deux étapes si une intervention psychologique ou psychothérapeutique est requise. Les étapes sont numérotées et décrites ci-dessous.

En plus de donner les soins prescrits, vous avez la responsabilité de produire un ou plusieurs rapports. Ils sont requis pour le paiement de votre Compte de soins ou de services de psychologie ou de psychothérapie. Ils doivent contenir les renseignements prévus à l’annexe IV du Règlement sur l’assistance médicale. Vous devez transmettre chaque rapport à la CNESST et au médecin qui a charge du travailleur dans les 15 jours suivant la date de la dernière rencontre qui donne lieu au rapport.

1. Réception du formulaire de demande de soins de la CNESST

Le travailleur qui a subi une lésion reçoit une prescription du médecin, qu’il doit nous remettre. La prescription nous permet de remplir le formulaire de « Demande de soins à la suite d’une ordonnance en assistance médicale » qui vous autorise à donner les soins prescrits. Vous devez donc l'avoir reçu de nous avant d’évaluer le travailleur.

2. Évaluation psychologique, psychothérapeutique ou neuropsychologique et rapport

Vous devez rencontrer le travailleur pour son évaluation psychologique, psychothérapeutique ou neuropsychologique. À la suite de l’évaluation, vous devez remplir un Rapport d’évaluation psychologique ou psychothérapeutique.

3. Intervention psychologique ou psychothérapeutique et rapports, le cas échéant

La situation du travailleur requiert parfois une intervention psychologique ou psychothérapeutique. Vous devez alors rédiger un rapport d’évolution pour chaque période de 10 heures d’intervention, puis un rapport final. Si l’intervention psychologique ou psychothérapeutique s’échelonne sur une période de moins de 10 heures, le rapport d’évolution n’est pas requis.​​​​​​​