​Facturation et tarifs​

Vous devez suivre les 5 étapes ci-dessous pour nous facturer une orthèse, une prothèse ou une chaussure orthopédique:

  1. Remplir l’un des 2 formulaires suivants, selon les services rendus:
  2. Indiquer le numéro de fournisseur de votre établissement dans le formulaire. Pour obtenir ce numéro, votre clinique doit être inscrite comme fournisseur.
  3. Signer le formulaire pour reconnaître avoir fourni les biens et services qui y sont inscrits.
  4. Faire signer le formulaire par le travailleur pour qu’il confirme la réception du service
  5. Faire parvenir le formulaire au bureau régional de la CNESST qui traite le dossier du travailleur en y joignant:
    • l’original de la prescription du médecin, en conservant une copie dans vos dossiers;
    • l’estimation retenue par la CNESST, s’il y a lieu.

Tarifs applicables

Le tableau suivant présente les orthèses et les prothèses payées par la CNESST lorsqu’elles sont prescrites par un médecin. Notre politique administrative détermine les montants et les modalités de paiement. Pour en savoir plus, consultez la Politique 5.04 – Les prothèses et orthèses (PDF, 49 ko).

Taxes applicables
Vous devez nous facturer les taxes lorsqu’elles sont applicables. Si c’est le cas, vous devez inscrire sur le compte le montant des taxes et les numéros d’inscription à la TPS et à la TVQ.


Coûts d’orthèses et de prothèses pris en charge par la CNESST
Catégories d’orthèses-prothèses Coût et conditions de paiement
Orthèses ou prothèses du tronc et des membres

Coût des orthèses et des prothèses selon les tarifs prévus au Manuel du programme d’appareils suppléant à une déficience physique publié par la RAMQ.

Nous payons aussi les orthèses fabriquées par un physiothérapeute, un ergothérapeute ou un podiatre. Elles doivent être prescrites par un professionnel de la santé. Lorsque les orthèses ne font pas partie du programme de la RAMQ, nous devons d’abord en autoriser l’achat.

Chaussures orthopédiques et orthèses plantaires

Coût réel des chaussures orthopédiques et orthèses plantaires prescrites par le médecin qui a charge, à certaines conditions.

Nous défrayons les coûts pour les quantités suivantes, à moins d’une ordonnance contraire du médecin:

  • Maximum de 3 paires de chaussures ou bottes orthopédiques par année pour le travailleur qui est au travail;
  • Maximum de 2 paires de chaussures orthopédiques par année pour le travailleur qui ne travaille pas ou qui est à la retraite;
  • 1 paire de chaussures conventionnelles de transition, non renouvelable;
  • 1 paire d’orthèses plantaires par année;
  • 1 paire par année de couvre-chaussures spéciaux pour les chaussures orthopédiques.
​​​