Accidents de transport : danger des déplacements dans le cadre du travail​

De nombreux travailleurs doivent faire des déplacements pendant leurs heures de travail. Ces déplacements peuvent être occasionnels ou réguliers et sur de courtes ou de longues distances. Saviez-vous que les accidents de transport sont l’une des principales ca​uses d’accidents du travail mortels? Près de 20 décès qui y sont liés surviennent chaque année au Québec. Comment les éviter?

Exemples de travailleurs à risque d’avoir un accident de transport
pendant un dépla​​cement

  • Camionneurs
  • Représentants sur la route et vendeurs
  • Conducteurs d’autobus
  • Policiers et ambulanciers
  • Livreurs
  • Infirmiers à domicile

Principales causes des accidents de transport

  • Vitesse excessive et conduite dangereuse
  • Méthode de travail non sécuritaire
  • Perte de vigilance
  • Entretien déficient du véhicule
  • Manque de formation et horaire de travail atypique (longues heures de conduite, souvent nocturnes)
  • Distractions (textos et utilisation du cellulaire)
  • Conditions météorologiques difficiles
  • Circulation dense

Risques d’avoir un accident de transport dans le cadre du travail

Le comportement du conducteur joue au rôle important dans la sécurité routière. Il peut être influencé par les facteurs suivants :

  • son état de santé
  • la fatigue
  • la vitesse
  • sa perception du danger
  • l’utilisation du cellulaire au volant

Ce sont tous des facteurs de risque sur lesquels il est possible d’agir en mettant en place des mesures de prévention comme une bonne organisation du travail, de la sensibilisation, de la formation et des exigences réglementaires ou législatives.


Obligations de l’employeur

  • Intégrer la gestion de la sécurité routière dans la prise en charge de la santé et de la sécurité de son milieu de travail.
  • S’assurer que l’organisation du travail et les méthodes et techniques utilisées pour l’accomplir sont sécuritaires et ne portent pas atteinte à la santé du travailleur. Certaines caractéristiques du travail sont déterminantes pour assurer une conduite sécuritaire (horaire de travail, heures de conduite, conditions de travail, mode de rémunération, formation et culture de l’entreprise).
  • Se conformer aux autres obligations légales prévues dans la Loi sur la santé et la sécurité du travail, comme le Code de la sécurité routière et ses règlements, qui prévoient entre autres les heures de conduite et de repos, l’entretien du véhicule et le permis spécial de circulation.

Obligations du travailleur

  • Prendre les mesures nécessaires pour protéger sa santé, sa sécurité ou son intégrité physique et veiller à ne pas mettre en danger celles des autres personnes qui se trouvent sur les lieux de travail ou à proximité.
  • Se conformer aux dispositions également prévues au Code de la sécurité routière.

Mesures de p​révention à mettre en place

Mesures d’identification des risques

  • Identifier le risque routier dans le programme de prévention et préciser les mesures de correction et de contrôle.
  • Impliquer les travailleurs pour identifier les risques et signaler les plaintes.
  • Analyser les tâches des travailleurs.
  • Vérifier les conditions météorologiques dans la planification du déplacement.
  • Enquêter sur les accidents du travail, s’il y a lieu.

Mesures de correction

  • Évaluer si le déplacement est nécessaire. Privilégier les technologies de communication (visioconférence ou rencontre téléphonique) ou le transport collectif.
  • Séparer la zone de transport de la marchandise et celle pour le déplacement des personnes (ex. : passage pour piétons) en aménageant des allées de circulation larges et balisées.
  • Préparer et organiser les déplacements pour limiter les distances parcourues ou réduire le temps de conduite (la planification de la durée de déplacement et le moment, le choix de l’itinéraire, les conditions météorologiques, l’état des routes et de la circulation, des aires et temps de repos, et la gestion des urgences et des retards).
  • Sensibiliser les travailleurs aux comportements qui ont une influence sur la sécurité routière (textos et utilisation du cellulaire, état de santé, consommation de drogues et d’alcool, etc.).
  • Fournir un véhicule en bon état, adapté à la fois au déplacement et à la tâche à réaliser.
  • Former les travailleurs qui doivent se déplacer sur la route pour favoriser l’acquisition de nouvelles compétences et l’adoption de bonnes pratiques (ex. : une formation sur la conduite hivernale).
  • S’assurer qu’une inspection quotidienne du véhicule est réalisée avant le départ du travailleur avec le véhicule (ex. : la ronde de sécurité obligatoire pour tous les véhicules de plus de 4 500 kg).
  • S’assurer qu’une procédure pour signaler les anomalies est appliquée. Inscrire ces anomalies dans un registre.
  • Arrimer la marchandise sur le véhicule selon ce qui est prévu dans les règlements comme le Règlement sur les normes d’arrimage.
  • Respecter les exigences du Code de la sécurité routière et les autres exigences réglementaires qui s’appliquent (respect de la vitesse, la non-consommation d’alcool et de drogues, le respect des heures de conduite, l’interdiction du cellulaire et des textos au volant, etc.).
  • S’assurer que le travailleur porte la ceinture de sécurité en tout temps.

Mesures de contrôle

  • Avoir un programme d’entretien préventif des véhicules, adapté à l’utilisation qui en est faite.
  • S’assurer que le travailleur applique les bonnes pratiques de conduite sécuritaire, adaptées à chaque situation.
  • Avoir un plan de formation et déterminer les formations nécessaires.
  • Appliquer une politique sur la gestion du risque routier qui précise les rôles et les responsabilités de tous les acteurs, les mesures de prévention requises et les attentes.
  • Organiser le travail pour assurer une conduite sécuritaire.
  • Instaurer un protocole de communication.

Conséquences possibles d’un accident de tran​sport

  • Lésions physiques diverses
  • Stress post-traumatique
  • Incidence sur le rendement de l’organisation : absentéisme, taux de roulement
  • Décès
  • Pertes matérielles (ex. : véhicule endommagé)
​​​​​​