​Inondations printanières

Opérations de nettoyage suivant une inondation ou un autre sinistre

Vous prévoyez participer, en tant que travailleur ou bénévole, à des tâches de nettoyage à la suite d’une inondation ou d’​un autre sinistre? Voici quelques renseignements et des mesures de sécurité à prendre pour protéger votre santé et votre sécurité.

Pour plus d’information, contactez-nous au 1 844 838-0808.

Évitez tout risque d’électrocution avant d’entreprendre des travaux de nettoyage :

  • coupez l’alimentation électrique dans la zone inondée à l’aide de la boîte de disjoncteur
  • demandez l’aide d'Hydro-Québec si nécessaire
  • évitez tout contact entre les appareils électriques ou les rallonges et l’eau
  • portez des bottes de caoutchouc en tout temps s’il y a de l’eau sur le plancher

Évitez tout risque d’intoxication au monoxyde de carbone (gaz incolore et inodore qui peut causer la mort) :

  • n’utilisez jamais d’appareil à combustion (au gaz, à essence, etc.) comme une pompe ou une génératrice à l’intérieur des bâtiments ou, à l'extérieur, près des portes ou des fenêtres
  • utilisez un détecteur de CO à usage industriel pour contrôler régulièrement la qualité de l’air ambiant, ou portez un détecteur personnel avec avertisseur sonore et visuel au cours de travaux à risque
  • si un avertisseur se déclenche dans le bâtiment, sortez immédiatement et composez le 911 pour obtenir de l’assistance

Évitez tout risque d’infection causée par les moisissures à l’intérieur d’une habitation ou par l’eau pouvant être souillée par des microbes ou des particules de sol :

  • portez des gants de travail en caoutchouc afin d’éviter tout contact de la peau avec de l’eau contaminée, ne touchez pas les surfaces propres avec des gants souillés et lavez-vous les mains après avoir retiré les gants
  • recouvrez vos plaies d’un pansement étanche et stérile
  • portez des lunettes de sécurité, des lunettes (étanches ou non) ou une visière s’il y a risque d’éclaboussure aux yeux
  • portez un appareil de protection respiratoire jetable (masque) de type N95 en présence de moisissures, de poussière ou d'autres particules dans l’air. Le masque doit recouvrir le nez et la bouche et doit être changé après quelques heures d’utilisation, lorsqu’il devient difficile de respirer, ou plus fréquemment s’il devient humide, souillé, ou s'il perd son intégrité. Selon l’ampleur des travaux, un masque complet et un filtre N 100 (ou P 100) pourraient être nécessaires. Assurez-vous que le masque est de la bonne taille et bien ajusté au visage. Rien ne doit interférer l’étanchéité entre l’appareil de protection respiratoire et la peau (par exemple : piercings ou de barbe), car il perdrait son étanchéité
  • évitez les contacts avec les carcasses d’animaux morts. Utilisez une pelle pour les manipuler
  • évitez de manger, de changer vos lentilles cornéennes ou de fumer dans les lieux où vous effectuez des opérations de nettoyage
  • transportez les vêtements utilisés lors du nettoyage dans un sac ou un contenant fermé et lavez-les séparément des autres vêtements de la maison
  • lavez-vous les mains fréquemment avec de l’eau et du savon. Dans l'impossibilité de le faire, utilisez un produit antiseptique sans rinçage à base d’alcool (ex : Purell)

Évitez tout risque associé aux produits chimiques entreposés :

  • si le produit est clairement identifié, suivez les directives indiquées dans les fiches de données de sécurité. Ces fiches ou de l’information complémentaire sont normalement disponibles en ligne auprès du fabricant. Si vous êtes dans l’impossibilité d’y accéder, vous pouvez consulter les fiches de renseignements du Répertoire toxicologique
  • aérez les pièces contaminées par les produits chimiques déversés. Si un produit présente un danger d’incendie, n’utilisez pas d’appareil électrique
  • portez les équipements de protection nécessaires selon l’information consultée préalablement
  • ne tentez pas de déplacer des contenants de produits chimiques non identifiés ou brisés ainsi que des bonbonnes de gaz propane endommagés sans demander l’avis du service de sécurité incendie de votre municipalité
  • abstenez-vous de fumer, manger ou boire près des produits déversés
  • contactez le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques pour savoir comment éliminer vos résidus chimiques. Assurez-vous d’avoir une bonne ventilation lors de l’entreposage de vos résidus
  • vérifiez vos réservoirs d’huiles, de mazout, d’essence, etc. En cas de fuite, colmatez-les et contactez le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
  • en cas de déversement de produits chimiques, faites appel à une firme spécialisée dans le cas de déversement de produits chimiques et avisez votre assureur

Évitez de tirer, pousser ou soulever des charges trop lourdes ou peu maniables car cela peut entraîner des troubles musculaires au dos, aux épaules et aux genoux. Pour prévenir les blessures :

  • utilisez un équipement de levage ou de transport approprié lorsque la tâche le permet
  • évitez de trop forcer ou de mal forcer : adoptez de bonnes méthodes et postures de travail
  • privilégiez le travail d’équipe afin que d’autres travailleurs puissent vous prêter main-forte au besoin. Seul, on prend plus de risques
  • réduisez le poids de la charge à transporter
  • assurez-vous que les charges à manipuler soient compactes et permettent une bonne prise près du corps
  • réduisez le plus possible les distances à parcourir quand vous transportez une charge

En cas de blessure durant les travaux de nettoyage :

  • avec de l’eau potable et du savon, nettoyez immédiatement toute blessure même mineure, rincez puis recouvrez la plaie d’un pansement
  • communiquez avec un médecin en cas de blessure profonde ou souillée
  • assurez-vous que votre vaccination contre le tétanos est à jour
  • si vous êtes un travailleur bénévole, vérifiez auprès des autorités concernées si vous êtes couvert par la CNESST

Renseignements sur la protection des travailleurs bénévoles

La Loi sur les accidents du travail et les maladies professionnelles prévoit, à son article 12, que les personnes qui assistent bénévolement les effectifs déployés sur les lieux lors d’un événement visé à la Loi sur la sécurité civile ou lors d’un état d’urgence peuvent être protégées par la CNESST au même titre que les travailleurs rémunérés.

Pour ce faire, l’autorité responsable (par exemple un ministère ou un organisme, une municipalité régionale de comté [MRC] ou une municipalité, selon la situation) doit accepter expressément l’aide du bénévole. Si tel est le cas, le bénévole est réputé couvert. Cette acceptation peut se traduire, à titre d’exemple, par la tenue d’une liste des présences à chaque début de quart de travail.

En échange de cette couverture d’assurance, l’autorité responsable ou l’autorité locale aura à assumer une prime en fin d’année qui sera établie à partir du nombre d’heures bénévoles effectuées et du salaire minimum en vigueur.

Par ailleurs, le travailleur bénévole victime d’une lésion professionnelle a droit à une indemnité de remplacement du revenu s’il devient incapable, en raison de cette lésion, d’exercer l’emploi rémunéré qu’​il occupe :

  • lorsque le travailleur bénévole occupe un emploi rémunéré, l’indemnité de remplacement du revenu est déterminée selon son contrat de travail
  • s’il n’occupe aucun emploi rémunéré au moment où survient la lésion, le travailleur bénévole a droit à l’indemnité de remplacement du revenu déterminée sur la base du salaire minimum en vigueur

Enfin, assurez-vous auprès de l’autorité qui coordonne les tâches qu’elle vous fournit les équipements de protection individuelle requis.

Si un bénévole œuvre pour un particulier ou une autorité responsable (ex. : municipalité, MRC, ministère ou organisme) sera-t-il couvert en cas d’accident dans le cadre de ses activités?

Lors d’un événement visé par la Loi sur la sécurité civile ou lors d’un état d’urgence, une personne qui assistent bénévolement les effectifs déployés sur les lieux avec l'accord de l’autorité responsable (ex. : municipalité, MRC, ministère ou organisme) pourra bénéficier de la protection de la CNESST.​​​

Cependant, un bénévole qui œuvre pour un particulier sans être coordonné par une autorité responsable (municipalité, MRC, ministère ou organisme) ne pourra bénéficier de la protection de la CNESST.​​​
​​​