Déneigez à partir du sol pour éviter les chutes

Prévention

Déneigement

Chute de hauteur, ensevelissement sous la neige, malaise causé par l’effort physique intense ou le froid : les travailleurs qui ne prennent pas les mesures de sécurité appropriées s’exposent à des dangers certains.

Des solutions et des moyens de protection existent 

Le meilleur moyen d'éviter une chute d'un toit est tout simplement de s'abstenir d'y grimper. Envisagez alors de confier le déneigement de votre toiture à une entreprise spécialisée, qui connaît et met en pratique les techniques les plus sécuritaires.


Ne laissez pas la neige s’accumuler!
  • Pelletez le plus vite possible après une précipitation abondante de neige;
  • Vérifier régulièrement l’épaisseur de neige sur le toit;
  • Enlever la neige dès qu'il y a une accumulation d’environ 70 cm (28 pouces);
  • Il n’est pas nécessaire d'enlever toute la neige : vous pouvez en laisser jusqu’à15 cm sur le toit, sans problème.

Planifiez le travail à partir du sol

Utilisez un râteau à manche télescopique

Pour déneiger le toit en pente d’une maison résidentielle, il est recommandé d'utiliser un râteau de toit muni d'un long manche que vous pouvez manier en gardant les deux pieds sur la terre ferme. Très souvent, le déneigement à l'aide de cet outil s'avère suffisant.

Identifiez la zone de déversement de la neige et interdisez-en l'accès

Complétez l’aménagement par une zone de déversement protégée par un garde-corps, en bordure du toit. Celui-ci est une sorte de grand U, d’environ 2,5 m (98 pouces) de largeur, généralement fabriqué en bois. Le garde-corps, dont la hauteur doit atteindre au moins un mètre, est pourvu, dans le bas, d’une ouverture qui laisse la pelle-traîneau pousser la neige dans le vide. À l’intérieur de la zone du garde-corps, tassez la neige pour faire une pente qui s’élève doucement à la même hauteur que le parapet. Cette rampe sert à hisser la neige par-dessus le parapet, puis à la projeter à travers l’ouverture se trouvant dans le bas du garde-corps.


En hauteur, utiliser les moyens de protection pour ne pas tomber : un harnais et un point d’ancrage

Les travailleurs doivent être protégés contre les chutes dès qu’ils sont exposés à une chute de plus de 3 m (118 pouces) : utiliser des garde-corps ou un équipement de protection individuelle, comme un harnais de sécurité avec absorbeur d’énergie, solidement fixé à un point d’ancrage dont la résistance est appropriée.

Avant de grimper sur un toit :

  • Assurez-vous d'abord que votre échelle repose fermement sur le sol et qu'elle est solidement appuyée sur le rebord de la toiture, en dépassant le rebord du toit d’au moins 90 cm (35 pouces);
  • Munissez-vous d'un harnais respectant les normes en vigueur;
  • Fixez le harnais à un point d’ancrage au moyen d'une corde en nylon de 16 mm et d'un coulisseau.

Harnais et point d’ancrage :


Quand utiliser un appareil de levage?

Lorsque l’aménagement des lieux au sol le permet, l’utilisation d’un appareil de levage pour personne (plate-forme élévatrice, engin élévateur à nacelle ou plate-forme à mât articulé) est aussi un bon choix pour limiter les dangers de chute.

Ainsi, pour un toit en pente d’un bâtiment industriel et commercial, il est suggéré d'utiliser une plate-forme élévatrice.

Sinon, l’utilisation d’une méthode de protection collective doit être préconisée (garde-corps et limitation de déplacement).


Méthode sécuritaire de déneigement des toits plats

Méthode sécuritaire de déneigement des toits plats

On délimite une zone tampon de 2 m (6,56 pi) tout autour du toit, zone qui ne sera pas déneigée. On complète l’aménagement par une zone de déversement protégée par un garde-corps, en bordure du toit. Celui-ci est une sorte de grand U d’environ 2,5 m (8,2 pi) de largeur. Illustration : Ronald DuRepos


Autres risques à considérer

Même avec des mesures de protection, gardez à l'esprit qu'il faut être en bonne condition physique pour déneiger un toit de manière sécuritaire. De plus, le pelletage comporte certains risques pour la santé comme les gelures.

Maux de dos
  • Des exercices d’échauffement sont de rigueur avant de commencer. Des mouvements de flexion et d’étirement permettent aux muscles de se détendre et les préparent à la tâche;
  • Poussez la neige plutôt que de la soulever;
  • Le pousse-neige est l’outil tout indiqué puisqu’il remonte la neige sans qu’on ait à le soulever;
  • La pelle doit être légère (pas plus de 1,5 kg), la lame pas trop large pour que la charge reste légère;
  • Le manche doit être assez long pour qu’on n’ait pas besoin de se pencher en pelletant, un mouvement trop exigeant pour le dos.

Malaise cardiaque

Les efforts statiques répétés lors du pelletage peuvent causer un plus grand stress cardiaque, ce qui peut même être fatal dans certains cas.

Effondrement du toit

Surveiller les signes de surcharge : apparition de fissures sur les murs porteurs, coincement de portes, déformation de plafond ou de mur, ou manifestation de craquements inhabituels.

Ensevelissement sous la neige

En ce qui concerne les abris de type « tempo », ils doivent être déneigés avec un râteau. Il ne faut jamais les déneiger en poussant la toile à partir de l'intérieur de l’abri, car ils pourraient s'effondrer sur le travailleur.

Choc électrique

Les travailleurs doivent observer une distance de sécurité par rapport aux fils électriques. L’équipement et les machines doivent également être maintenus à une distance de sécurité. Cette distance varie selon la tension du courant.

​