Coup de chaleur

Évaluer votre niveau de risque de subir un coup de chaleur

Ouf! Quelle chaleur! Vous suez abondamment et vous voulez savoir si le risque de subir un coup de chaleur est élevé?

 

Voici un outil qui vous permettra d’évaluer rapidement le niveau de risque auquel vous êtes exposé.

 

1 - Pour commencer, calculez la température de l’air corrigée.
(A) Prenez la température de l'air à l'ombre.
(B) Corrigez la température en fonction de l'humidité relative.

20% .  .  .  .  .  . retranchez 2 °C
25% .  .  .  .  .  . retranchez 1 °C
30% .  .  .  .  .  . pas d'ajustement
35% .  .  .  .  .  . ajoutez 0,9 °C
40% .  .  .  .  .  . ajoutez 1,8 °C
45% .  .  .  .  .  . ajoutez 2,7 °C
50% .  .  .  .  .  . ajoutez 3,5 °C
55% . .  .  .  .  .  ajoutez 4,3 °C

60% .  .  .  .  .  . ajoutez 5 °C
65% .  .  .  .  .  . ajoutez 5,7 °C
70% .  .  .  .  .  . ajoutez 6,4 °C
75% . .  .  .  .  .  ajoutez 7,1 °C
80% .  .  .  .  .  . ajoutez 7,7 °C
85% .  .  .  .  .  . ajoutez 8,3 °C
90% .  .  .  .  .  . ajoutez 8,9 °C
(C) Corrigez la température en fonction de l’ensoleillement.

 

Lorsque la température de l’air et l’humidité sont mesurées sur les lieux de travail:

 

  • Si vous êtes exposé aux rayons directs du soleil, ajoutez 4,5 °C.
  • Si vous travaillez sous un ciel nuageux ou à l’ombre, ajoutez 2 °C.
  • Si vous travaillez à l’intérieur, sans source de chaleur radiante,
    pas d’ajustement.

 

Lorsque la température de l’air et l’humidité sont obtenues du service météorologique régional:

 

  • Si vous êtes exposé aux rayons directs du soleil, ajoutez 6 °C.
  • Si vous travaillez sous un ciel nuageux ou à l’ombre, ajoutez 3,5 °C.
(D) Corrigez la température en fonction de votre habillement.

 

Si vous portez une combinaison en coton (survêtement), ajoutez 4,4 °C.

Si vous portez un vêtement imperméable, le risque est sous-estimé. Soyez vigilant.

 

2 - Votre calcul (A+B+C+D) est fait? Trouvez le résultat dans le tableau.

 

S’il se situe entre 2 chiffres, prenez le plus élevé.

 

3 - Déterminez le type de travail accompli pendant une période d’une heure.

 

Le tableau vous propose 3 types de travail : léger (faire fonctionner une machine), moyen (se déplacer en faisant des efforts de poussée et de levée), lourd (travailler au pic et à la pelle).

 

4 - Trouvez votre niveau de risque. Il est représenté par une couleur: vert, jaune ou rouge.
Risque plus grand
​Zone verte

Risque faible. Mais attention! Vous et votre employeur devez quand même prendre certaines précautions.

 

 

 
 
 

 

Risque plus grand
​Zone vert pâle

Risque plus grand si vous n'êtes pas acclimaté à la chaleur. Avec votre employeur, déterminez les mesures temporaires à prendre pour rendre vos conditions de travail sécuritaires. Habituellement, on considère qu'un travailleur n'est pas suffisamment acclimaté s'il s'agit de ses premières journées d'exposition à la chaleur, si c'est le début d'une canicule, s'il revient de vacances ou d'un congé de maladie ou s'il est nouvellement embauché.

 

 

 
 
 

 

Risque de plus en plus grand
Zone jaune

Risque de plus en plus grand. Vous et votre employeur devez prendre différentes mesures préventives pour rendre les conditions de travail sécuritaires.

Risque très élevé
Zone rouge

Risque très élevé et plus grand si vous n'êtes pas acclimaté. Votre employeur doit appliquer des mesures préventives qui vous permettront de poursuivre vos activités en toute sécurité.

 

 



Niveau de risque de subir un coup de chaleur

Les astérisques indiquent que la durée des pauses doit augmenter.

5 - Déterminez la quantité d’eau à boire (voir la zone bleue).
La quantité d'eau à boire
Zone bleue

Un verre = 250 ml (8 oz).
Ne buvez jamais plus de 1,5 litre d’eau à l’heure.

6 - Appliquez les mesures préventives:
​​​
​​​​