​Matériaux susceptibles de contenir de l’amiante

​​

Certains matériaux de construction sont susceptibles de contenir de l’amiante. De l’amiante peut avoir été ajouté au moment de leur fabrication, alors que d’autres peuvent en contenir de façon naturelle. Ces matériaux ont des formes et des usages variés. La présence d’amiante est rarement indiquée sur un matériau en contenant.

Liste de matériaux susceptibles de contenir de l’amiante

Cette liste est non exhaustive.

  • Calorifuges
  • Flocages
  • Matériaux en fibrociment tels panneaux de revêtement extérieur, panneaux de soffite, tuyaux
  • Plâtre, stuc, crépi et autres finis décoratifs
  • Tuiles de plancher en vinyle sur support-ciment et leurs adhésifs
  • Carreaux de plafond et leurs adhésifs et panneaux de plafond suspendu
  • Composés à joints
  • Panneaux de gypse
  • Bardeaux d’asphalte de toiture
  • Carton bitumé pour toiture
  • Isolants divers (chaudière, conduite de ventilation)
  • Isolant à la vermiculite

Pour plus d’information sur les matériaux susceptibles de contenir de l’amiante, consultez les banques de données suivantes :

Vérification d​e la présence d’amiante dans des matériaux

​​

La réglementation québécoise mentionne qu’il est présumé que tous les matériaux susceptibles de contenir de l’amiante en contiennent. La vérification de la présence d’amiante peut être faite en :

  • effectuant des analyses de laboratoire sur un nombre suffisant d’échantillons représentatifs pour déterminer la présence ou non d’amiante;
  • s’enquérant auprès du donneur d’ouvrage qui aura lui-même effectué ces analyses;
  • consultant une information documentaire vérifiable, telles une fiche technique ou une fiche signalétique qui établit sa composition.

Matériaux exempts d’amiante

  • Les matériaux tels le bois, la pierre naturelle, le marbre, le grès, le verre, le plastique et les métaux;
  • Les panneaux de gypse et les composés à joints fabriqués par des entreprises nord-américaines depuis le 1er janvier 1980;
  • Les flocages installés dans les bâtiments et les ouvrages de génie civil depuis le 15 février 1990;
  • Les calorifuges installés dans les bâtiments et les ouvrages de génie civil depuis le 20 mai 1999.

Publications à consulter

​​