L’entretien des vêtements de protection pour la lutte contre les incendies

Les pompiers sont exposés à une variété de risques autant chimiques (ex. : gaz et fumées d’incendie), physiques (ex. : chaleur) que biologiques (ex. : sang, liquides biologiques). L’exposition est diminuée en grande partie par les barrières thermiques et physiques des vêtements de protection individuelle (VPI).

De plus, plusieurs études démontrent la présence de substances cancérogènes dans les gaz et les fumées d’incendie. Ces substances, particulièrement les particules solides, se retrouvent sur les habits de combat, exposant ainsi les pompiers.

  • Guide des bonnes pratiques

    Ce guide regroupe des bonnes pratiques d’entretien des VPI. L’application vise directement l’atteinte de l’objectif de la LSST, qui est l’élimination à la source des dangers pour la santé, la sécurité et l’intégrité physique des travailleurs. ​

    Ce guide s’adresse autant aux pompiers qu’à leurs employeurs.​​

​​