​​​​​​​

​Qui sommes-nous?

Organigramme
Organigramme – Service du sauvetage minier​ (PDF | 53,8 ko)


Un peu d'histoire

Le Service du sauvetage minier a été institué en 1948 à la suite d'une commission royale d'enquête qui avait pour mandat de faire la lumière sur la catastrophe survenue à la mine East Malartic le 24 avril 1947.

Selon l'enquête, le feu avait pris dans un réfectoire juste au-dessous de la chambre du treuil du puits n4, qu’une équipe de 16 travailleurs était à approfondir. Le feu s'étant propagé au boisage, une fumée dense avait envahi la mine. Douze mineurs perdirent la vie.

À cette époque, aucun organisme de sauvetage minier n’existait à l’échelle provinciale. Ce travail était laissé à la bonne volonté des sociétés minières. Seule la mine Noranda disposait d'une équipe de sauvetage et d'appareils respiratoires. Demandée à la rescousse, elle se rendit sur place, comme le firent des équipes de Sudbury, Timmins et Kirkland Lake, en Ontario.

Comme on avait tardé à faire appel à leurs services et compte tenu de la distance et des conditions routières, ces équipes arrivèrent trop tard pour éteindre l'incendie et sauver les mineurs. En soirée, le 26 avril, elles constatèrent au 10e niveau de la mine des concentrations de 4% à 5% de monoxyde de carbone, le manque d'oxygène et une fumée dense. Plus tard, après une explosion qui retentit jusqu’au jour, il fallut se rendre à l’évidence qu'il n'y avait plus aucune chance de retrouver un seul mineur vivant et que la situation était devenue extrêmement dangereuse pour les sauveteurs. On décida alors d’inonder le puits no 4 pour éteindre l'incendie.

Rôle

Le Service du sauvetage minier a comme principales fonctions de fournir les équipements de sauvetage, d'en assurer l'entretien en cas d'urgence et de former les sauveteurs miniers du Québec à l'intervention sécuritaire dans le but de:

  • de sauver les mineurs en cas d’incendie ou de dégagement de gaz nocifs;
  • de localiser et d’éteindre les incendies;
  • d’autoriser la reprise des activités minières après un feu, un dynamitage important ou tout autre événement critique en s‘assurant que la ventilation est rétablie dans la mine et que l’air y est respirable pour les mineurs.

Services offerts

Le Service du sauvetage minier forme environ 400 sauveteurs répartis dans 19 mines du Québec et se charge de l’entretien des équipements de sauvetage.

Formations

  • Formation de base des nouveaux sauveteurs.
  • Formation régulière tous les 2 mois pour chacune des équipes de sauvetage.
    Types de formations régulières:
    • entraînement dans la fumée et formation à l’utilisation de la caméra à imagerie thermique;
    • entraînement dans la mousse et formation à l’érection de la barricade gonflable;
    • formation à la manipulation de l’ensemble de câbles 2 en 1;
    • formation sur les façons de porter secours aux victimes;
    • compétition préliminaire;
    • formation complémentaire, au choix de l’instructeur.
  • Formation du directeur des opérations de niveaux I et II.
  • Formation de mécanicien d’entretien d’un poste de sauvetage.
  • Formation sur le fonctionnement des appareils de protection respiratoire Scott 2.2 destinés aux conducteurs de treuil au fond.
  • Formation, s’il y a lieu, du personnel des chantiers de construction souterrains.
​​​​​​​​​​​​​​​