​Compétitions provinciales de sauvetage minier

Édition 2018

La 56e édition de la compétition provinciale de sauvetage minier se tiendra du 17 au 19 mai 2018 à Longueuil. Organisée par la mine Les Diamants Stornoway, en collaboration avec la CNESST, cette édition permettra de mettre en lumière 6 distinctions, soit :

  • meilleures performances théoriques et techniques
  • meilleure performance en premiers soins
  • meilleure équipe de direction
  • meilleure équipe en mission
  • gagnant du défi BG-4
  • trophée Le championnat

La compétition provinciale de sauvetage minier permet de témoigner de la qualité des formations reçues, de stimuler l’intérêt des sauveteurs, de reconnaître les efforts investis et le travail d’équipe, et de mettre à l’épreuve les techniques et les méthodes de travail acquises.

Cette année, le sauvetage minier célèbre ses 70 ans.


Rappel : formation en sauvetage minier

Pour être actifs, les sauveteurs doivent recevoir au moins 6 périodes de formation en sauvetage minier par année. Les sauveteurs substituts doivent en recevoir au moins 4. Pour intervenir en mission de sauvetage, les sauveteurs doivent notamment maîtriser :

  • les méthodes de sauvetage minier
  • l'utilisation et l'entretien :
    • des appareils de protection respiratoire autonomes mis à leur disposition
    • des moyen et équipements d'intervention mis à leur disposition

Veuillez vous référer à la plus récente version du Manuel de formation en sauvetage minier pour consulter les notions indispensables aux sauveteurs miniers.


Édition 2017

La CNESST se réjouit du succès de la 55e compétition de sauvetage minier

La 55e compétition provinciale de sauvetage minier s’est déroulée du 4 au 6 mai 2017 à Sainte-Germaine-Boulé, en Abitibi-Témiscamingue. Cette édition fut organisée par Mine Raglan, en collaboration avec la CNESST. Le comité organisateur dresse un bilan positif de ce championnat et salue le travail des équipes passionnées pour le sauvetage minier qui ont à cœur l'amélioration continue de la santé et la sécurité au travail.

La compétition

Cette compétition consiste à simuler une mission d’urgence. Cette année, l’équipe devait se rendre sur une rampe désaffectée en processus de réouverture afin d’y secourir deux géologues ne répondant plus à l’appel périodique de la surface. En chemin, les sauveteurs devaient s’adapter rapidement à une panoplie de pièges rendant l’intervention plus difficile et déconcertante. Le sauvetage devait être effectué selon les critères établis par le Service de sauvetage minier du Québec de la CNESST. C’est donc cinq équipes qui se sont disputé une chaude lutte et ont démontré qu’elles détiennent un savoir-faire de calibre mondial doublé d’un très haut niveau d’exécution.

Divers prix

Lors du traditionnel banquet de fermeture, la brigade de sauvetage minier de Mine LaRonde (Agnico Eagle) a été couronnée grande gagnante de la compétition.

Photo : Nathalie Toulouse

​Photo : Nathalie Toulouse

En plus du grand prix remporté par la Mine LaRonde, différents honneurs ont également été remis aux brigades finalistes :

  • trophée du Défi BG-4, remis à la personne ayant le mieux performé lors du concours de technicien d’entretien d’un appareil respiratoire d’intervention, nommé le BG-4 : Pascal Noël, Mine Goldex (Agnico Eagle)
  • trophée Performances théoriques et techniques, décerné à l’équipe ayant réussi la meilleure performance pour les éléments théoriques et techniques lors de la compétition : Mine LaRonde (Agnico Eagle)
  • trophée Performance en premiers soins, décerné à l’équipe ayant réussi la meilleure performance en matière de premiers soins : Mine Raglan (Glencore)
  • trophée Performance équipe de direction, soulignant l’importance du travail de l’équipe de direction des opérations de sauvetage : Mine Goldex (Agnico Eagle)
  • trophée pour la meilleure équipe en mission, décerné à l’équipe qui a démontré la meilleure performance sur le terrain : Mine LaRonde (Agnico Eagle)
Photo : Nathalie Toulouse

​Photo : Nathalie Toulouse

La présidente et chef de la direction de la CNESST, Mme Manuelle Oudar, a profité de sa présence en Abitibi-Témiscamingue pour assister à la compétition et à la remise de prix. Lors du banquet, celle-ci s’est adressée aux quelque 350 convives pour souligner les mérites des équipes de sauvetage minier des cinq mines participantes. « J’ai eu la chance de rencontrer des membres de l’équipe du sauvetage minier. J’ai vu des gens de cœur, engagés dans leur travail. Les sauveteurs miniers sont bien préparés à intervenir dans diverses situations sollicitant des connaissances spécifiques, particulièrement au regard des premiers soins et premiers secours, de l’utilisation des appareils respiratoires autonomes et des moyens pour combattre les incendies. Leur rôle est crucial pour intervenir dans les situations d’urgence et contribuer à sauver des vies. Je félicite les membres des cinq équipes qui ont participé à cette compétition d’envergure. Pour moi, vous êtes tous des gagnants », a souligné Mme Oudar.

Enfin, c’est durant le banquet de clôture que la mine hôtesse de la prochaine édition a été dévoilée. C’est la mine Stornoway qui accueillera ainsi la 56e édition de la compétition provinciale de sauvetage minier, à Longueuil, en mai 2018. Le comité organisateur profitera également de l’événement pour célébrer ses 70 ans d'existence, puisque le sauvetage minier du Québec existe depuis 1948.

Photo : Nathalie Toulouse

Photo : Nathalie Toulouse

Photo : Nathalie Toulouse

​Photos : Nathalie Toulouse

​​​​