​Nouvelles en bref

 
Mai 2015

Dixième Gala national des Grands Prix santé et sécurité du travail

Le secteur minier à l'honneur!

La CNESST est fière d'annoncer que deux prix ont été remis à des représentants du secteur minier lors du Gala national des Grands Prix santé et sécurité du travail qui se tenait le 5 mai au Centre des congrès de Québec.  

LEADER EN SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL

M. André Therrien
Mécanicien d'entretien chez ArcelorMittal Exploitation minière Canada  

Personne optimiste, engagée et déterminée, il est reconnu par ses pairs pour son écoute et ses façons de faire novatrices. Il porte en lui la valeur de la santé et la sécurité du travail et il a su en être un fidèle ambassadeur dans son milieu de travail. Selon lui, deux éléments importants peuvent influencer le nombre d'accidents dans une entreprise : le respect et l'ambiance de travail. En près de 40 ans de service, ses réalisations sont innombrables. À l'aube de sa retraite, M. Therrien entend poursuivre son implication en santé et sécurité du travail.

M.André Therrien 

M. André Therrien
Crédit photo : Normand Huberdeau | Photographe 

 

LAURÉAT ARGENT – CATÉGORIE INNOVATION – Petites et moyennes entreprises

Royal Nickel Corporation

Lors du forage du mort-terrain, une foreuse métasonique émettant des vibrations était utilisée. La méthode de travail consistait à attendre que la foreuse descende en terre à l'aide des vibrations, ce qui forçait les travailleurs à pousser manuellement sur la foreuse. Un système de pesées novateur a donc été élaboré, de sorte que les tiges s'insèrent d'elles-mêmes dans le sol. Les travailleurs ne sont désormais plus en contact direct avec les vibrations.

Royal Nickel Corporation 

De gauche à droite, M. Robert Cloutier et M. Philippe Beausoleil
Crédit photo : Normand Huberdeau | Photographe  

 

Lumière sur les visages de la prévention

Dans le cadre de sa dixième remise nationale, la CNESST a décerné 13 prix visant à reconnaître les initiatives québécoises les plus remarquables en matière de prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles, ainsi que les acteurs qui y consacrent énergie et passion.

Point culminant d'un concours organisé chaque année dans toutes les régions du Québec, la soirée rassemblait plus de 450 employeurs, travailleurs, partenaires et invités provenant des quatre coins du Québec.

Pour visionner les vidéos de tous les lauréats et finalistes, rendez-vous au csst.qc.ca/grandsprixsst.

 

 

Inspection des câbles suspendus  

La CNESST rappelle aux employeurs et aux travailleurs des entreprises minières que l'installation, l'entretien et l'inspection des câbles suspendus dans les puits de mine doit être conforme au Règlement sur la santé et la sécurité du travail dans les mines (RSSM).

En particulier, en vertu de l'article 497 du RSSM​, un conducteur ou un câble suspendu dans un puits qui transmet l'énergie sous une tension supérieure à 150 V à la terre doit être armé:

  • l'armure doit être en fil d'acier; ou
  • le câble doit être recouvert d'une armure métallique agrafée et conçue de telle sorte que la gaine intérieure ne puisse glisser dans l'armure.

À noter que l'armure du câble électrique vise à assurer son intégrité physique contre des événements tel un choc ou une perforation. Aux fins du RSSM, un câble armé est défini comme suit:

« câble armé: tout câble électrique recouvert de métal, en ruban ou en fils, autre que le plomb et qui en fait partie intégrante ».

Notons également qu'en vertu de l'article 476 du RSSM​, les câbles électriques utilisés dans les mines doivent être conformes à la norme CAN3-M421-85: Utilisation de l'électricité dans les mines ainsi qu'à la version 2010 du Code canadien de l'électricité, Première partie et modification du Québec (Code de construction du Québec, Chapitre V – Électricité).​