L'inspection des madriers d'échafaudage en bois d'oeuvre


Les madriers en bois d’oeuvre entrant dans la composition des planchers d’échafaudage peuvent présenter certains défauts. Parce qu’ils amoindrissent la résistance du bois, ces défauts augmentent les risques de chutes et compromettent la sécurité des travailleurs.

Qualité des madriers


Pour être mis en service, les madriers d’échafaudage en bois d’oeuvre doivent être de qualité équivalente ou supérieure à celle de l’épinette de catégorie n1 et estampillés comme tels suivant la norme NLGA par le Conseil de l’industrie forestière du Québec, un organisme accrédité par la Commission canadienne de normalisation du bois d’oeuvre.

Test de résistance


L’inspection ne suffit pas pour évaluer la résistance d’une pièce de bois destinée à la fabrication d’un plancher d’échafaudage. C’est pourquoi tous les madriers d’une longueur excédant 2,1 mètres entre leurs points d’appui doivent être testés et estampillés suivant la norme CSAS269.2-M87 «Échafaudages» avant d’être mis en service.

Inspection régulière des madriers


Il faut inspecter régulièrement les madriers. Des défauts importants, occasionnés par l’usure, peuvent compromettre leur résistance. Ceux qui présentent les défauts illustrés ci-contre doivent être éliminés.

Défauts importants entraînant le rejet des madriers


  • Fente: Se débarrasser de tout madrier présentant une fente plus longue que sa largeur.
  • Gerce: Se débarrasser de tout madrier présentant une gerce plus
    longue que sa largeur. La gerce consiste en une séparation du bois en travers des anneaux de croissance. Elle résulte ordinairement du séchage.
  • Roulure: Tout madrier présentant une roulure excédant 50 mm (2 po) de ​profondeur doit être éliminé. La roulure, qui consiste en une séparation longitudinale du bois entre les anneaux de croissance ou à travers eux, résulte de l'action du gel ou d'un traumatisme subi par l'arbre.
  • Trait de scie: Tous les madriers présentant un trait de scie d'une profondeur excédant 8 mm (516 po) doivent être éliminés.
  • Noeud lâche: Tout madrier comportant un noeud lâche (ou vicieux) excédant 38 mm (11po) de diamètre doit être rejeté.
  • Noeud encastré et noeud entremêlé: Se débarrasser de tout madrier comportant un noeud encastré ou un noeud entremêlé excédant 50 mm (2 po) de diamètre.
  • Flache: Tout madrier présentant une flache (ou creux) d'une profondeur de 25 mm (1 po) qui s'étend sur plus du quart de sa longueur doit être éliminé.
  • Pourriture: La pourriture du bois, dont il est toujours difficile de mesurer l'ampleur, prouve que ses propriétés mécaniques se sont détériorées. Pour cette raison, tout bois altéré, piqué ou présentant une carie alvéolaire doit être éliminé.

Des images illustrant les principaux défauts sont disponibles dans le document Monté sur du solide - L'inspection des madriers d'échafaudage en bois d'oeuvre.
Gauchissement (ou voilement) supérieur aux limites indiquées dans le tableau ci-dessous

gauchissement  

 

Déformation des madriers: Principales altérations que peuvent subir les madriers
deformation 

 

Entretien et entreposage


Pour conserver les madriers d'échafaudage en bon état le plus longtemps possible, il faut toujours suivre les recommandations du fabricant.
​​​