Identification

Description


Numéro UN : UN2031

Formule moléculaire brute : HNO3

Principaux synonymes

Noms français :

  • Acide nitrique

Noms anglais :

  • Hydrogen nitrate
  • Nitric acid
Commentaires 1 2 3 4 5

L'acide nitrique pur (anhydre) est très difficile à préparer et à conserver dans cet état puisqu'il se décompose assez rapidement, produisant du dioxyde d'azote et de l'eau, entre autres. Généralement, l'acide vendu commercialement sous le nom d' « acide nitrique concentré » est une solution aqueuse contenant environ 70 % d'acide nitrique. 

On trouve également sur le marché l'acide nitrique blanc fumant, ainsi que l'acide nitrique rouge fumant. Dans les deux cas, la concentration en acide nitrique de ces solutions aqueuses est de 80 % ou plus; la différence provient de la concentration de dioxyde d'azote présent. L'acide nitrique blanc fumant contient au plus 0,5 % de dioxyde d'azote, alors que l'acide nitrique rouge fumant peut en contenir jusqu'à 18 %.

Pour obtenir des informations concernant les solutions aqueuses d'acide nitrique, le répertoire toxicologique vous suggère de consulter les fiches suivantes :

Acide nitrique fumant blanc
Acide nitrique fumant rouge
Acide nitrique en solution aqueuse 69,2 %
Acide nitrique en solution aqueuse 67,2 %
Acide nitrique en solution aqueuse 61,3 %
Acide nitrique en solution aqueuse 6,3 % (1,0 N)
Acide nitrique en solution aqueuse 0,63 % (0,1N)

Utilisation et sources d'émission 6

L'acide nitrique est utilisé, généralement sous forme de solution aqueuse, dans :

  • la fabrication d'engrais
  • l'industrie des explosifs
  • certains procédés d'oxydation
  • certains procédés de nitration
  • la fabrication de produits pharmaceutiques
  • la fabrication de produits photographiques
  • l'industrie des produits textiles
  • la préparation des nitrates organiques et sels métalliques
  • la fabrication de colorants
  • les réactifs analytiques

Références

Autres sources d'information

  • National Institute for Occupational Safety and Health, NIOSH pocket guide to chemical hazards. Washington, D.C. : U.S. G.P.O. (1985). [RM-514001]
  • Weiss, G., Hazardous Chemicals Data Book. 2nd ed. Park Ridge, N.J. : Noyes Data Corporation. (1986). [RR-015005]
  • Mark, H.F., Grayson, M. et Eckroth, D., Kirk-Othmer encyclopedia of chemical technology. 3rd ed. New York : Wiley. (1978-84). [RT-423004]
  • Handling chemicals safety 1980. 2nd ed. Amsterdam : Dutch Association of Safety Experts. (1980).
  • National Fire Protection Association, Fire protection guide on hazardous materials. 9th ed. Quincy, Mass. : NFPA. (1986).   http://www.nfpa.org/
  • Lenga, R.E., The Sigma-Aldrich library of chemical safety data. 2nd ed. Milwaukee : Sigma-Aldrich. (1988).
  • Hawley, G. G., Sax, N. I. et Lewis, R. J., Hawley's condensed chemical dictionary. 11th ed. rev. New York : Van Nostrand Reinhold. (1987). [RS-407001]
  • Musk, A.W., Peach, S. et Ryan, G., «Occupational asthma in a mineral analysis laboratory .» British Journal of Industrial Medicine. Vol. 45, no. 6, p. 381-386. (1988). [AP-022800]
  • National Institute for Occupational Safety and Health et États-Unis. Occupational Safety and Health Administration, Occupational health guidelines for chemical hazards. Vol. 1. Cincinnati : Centers for Disease Control. (1981-). DHSS-NIOSH 81-123. [RR-015002]   http://www.cdc.gov/niosh/81-123.html
  • Cotton, F.A. et Wilkinson, G., Advanced inorganic chemistry : a comprehensive text. 4th ed. Toronto : John Wiley & Sons. (1980). [MO-003487]

La cote entre [ ] provient de la banque ISST du Centre de documentation de la CSST.