6. Entretien des appareils de protection respiratoire

Pour la partie 10 de la norme CSA Z94.4-93 donne les directives pour établir un programme d'entretien, de nettoyage et d'entreposage des appareils de protection respiratoire. Ce programme doit faire partie du programme général de protection respiratoire selon cette norme. Ces mesures doivent aussi faire partie de la formation des utilisateurs et du personnel impliqué dans le programme de protection respiratoire.

Un bon programme devrait contenir les points suivants :

  • nettoyage et désinfection des appareils de protection respiratoire;
  • vérification, mise à l'essai et réparation des appareils de protection respiratoire;
  • entreposage;
  • tenue des registres.

Les appareils de protection respiratoire doivent être entretenus pour rester en bon état et fonctionnels. On y parvient en ayant recours à une bonne méthode de nettoyage, de désinfection, de vérification et d'entreposage. Il est important de consulter les recommandations du fabricant et la norme CSA sur la protection respiratoire en vigueur. On trouvera, à la section suivante, un exemple de marche à suivre.

6.1 Nettoyage des appareils de protection respiratoire

Les appareils de protection respiratoire devraient être nettoyés et désinfectés régulièrement, selon une procédure établie ou selon les recommandations du fabricant.

Exemple de procédure de nettoyage des appareils de protection respiratoire

  • Retirer les filtres, les cartouches ou le boîtier.
  • Démonter la pièce faciale en retirant les membranes de communication, les soupapes dans le cas des systèmes à la demande ou à surpression, les conduits ou toute autre partie, selon les recommandations du fabricant.
  • Jeter ou réparer, selon le cas, toutes les parties abîmées.
  • Laver les pièces dans de l'eau tiède (43 °C maximum) avec un détergent doux ou un nettoyant recommandé par le fabricant. Ne pas utiliser de brosse en fils de fer.
  • Rincer les pièces à l'eau propre et tiède, préférablement à l'eau courante. égoutter.
  • Si le nettoyant ne contient pas d'agent désinfectant, l'appareil de protection respiratoire devrait être immergé dans une des solutions suivantes :
  • solution d'hypochlorite (50 ppm de chlore) qui peut être faite à partir de 1 mL d'eau de Javel dans 1 litre d'eau à 43 °C;
  • solution aqueuse d'iode (50 ppm d'iode) qui peut être produite à partie de 0,8 mL de teinture d'iode (6 à 8 g d'iodure d'ammonium ou de potassium/100 ml d'alcool à 45 %) dans un litre d'eau à 43 °C;
  • tout autre nettoyant commercial de qualité désinfectante équivalente utilisé selon les recommandations du fabricant.
  • Rincer les pièces rigoureusement avec de l'eau propre, tiède et, si possible, courante. égoutter. L'importance de bien rincer les pièces ne saurait être surestimée. Les savons et les désinfectants qui sèchent sur les pièces peuvent être irritants pour la peau et causer des dermatites. De plus, certains nettoyants ou désinfectants peuvent détériorer le caoutchouc ou corroder les parties métalliques.
  • Les pièces doivent être asséchées avec un linge propre ou à l'air.
  • Rassembler les pièces de l'appareil de protection respiratoire et remplacer celles qui le nécessitent.
  • Faire l'essai de l'appareil pour s'assurer que toutes les pièces ont été correctement réassemblées.

Retour au début du contenu de cette page

6.2 Inspection des appareils de protection respiratoire

Selon la norme CSA Z94.4-93, les utilisateurs doivent examiner, avant et après chaque utilisation, l'appareil de protection respiratoire qui leur a été confié. Après les opérations de nettoyage et de désinfection, il est important de s'assurer que l'appareil est en bon état de fonctionnement, de vérifier s'il nécessite des réparations ou s'il devrait être mis hors service. Les sections suivantes contiennent des exemples d'inspection. Ceux-ci ne constituent pas une liste exhaustive. Il est important de revoir les instructions du fabricant et la norme en vigueur.

6.2.1 Inspection des appareils de protection respiratoire à épuration d'air

Les appareils de protection respiratoire à épuration d'air utilisés régulièrement devraient faire l'objet d'une inspection qui inclut les points suivants :

Pièce faciale

  • Saleté excessive
  • Fissures, déchirures, trous, distorsion physique de la structure
  • Perte de flexibilité et détérioration des pièces en caoutchouc
  • Visière égratignée, abîmée ou fissurée
  • Visière mal ajustée, attaches brisées ou manquantes
  • Raccord des éléments d'épuration fissurés ou brisés, filetage usé, joint manquant

Jeu de brides

  • Bris
  • Perte d'élasticité
  • Boucles brisées ou en mauvais état
  • Dentelure usée permettant le glissement des brides

Soupape expiratoire (couvercle retiré)

  • Corps étrangers tels que résidus de savon, particules de poussière et cheveux
  • Fissures, déchirures, distorsion du matériau
  • Insertion inadéquate de la soupape dans la pièce faciale
  • Couvercle de la soupape abîmé ou manquant
  • Mauvaise installation de la soupape dans sa cavité

Éléments d'épuration

  • Boîtier, cartouche ou filtre inadéquat compte tenu du risque que présente le contaminant
  • Mauvaise installation, raccord desserré, joint manquant ou usé, filetage entrecroisé dans le support de la cartouche
  • Cartouche expirée selon la date de péremption
  • Expiration selon l'indicateur de fin de service ou selon la date de service
  • Fissures ou entailles sur le boîtier extérieur de la cartouche ou du filtre
  • Indication d'une utilisation précédente de la cartouche chimique ou du boîtier, par exemple l'absence ou la rupture de l'emballage

Tuyau de respiration ondulé (si le tuyau est inclus dans l'appareil)

  • Embout brisé ou manquant
  • Pince du tuyau manquante ou défaite
  • Détérioration et fissure à l'étirement

Harnais d'un boîtier filtrant

  • Usure ou dommage au support de la cartouche qui l'empêche de rester en place
  • Harnais brisés pour en accélérer l'installation

Retour au début du contenu de cette page

6.2.2 Inspection des appareils de protection respiratoire à épuration d'air motorisés

Un appareil de protection respiratoire à épuration d'air motorisé devrait être inspecté de la même façon qu'un appareil de protection respiratoire à épuration d'air régulier.

Si le système est utilisé avec une cagoule, un casque ou une blouse, il faut suivre les procédures ci-dessous :

  • examiner la cagoule ou la blouse pour voir s'il n'y a pas de déchirures, de trous ou de bris aux coutures;
  • examiner l'état général de l'ensemble de protection en portant une attention particulière à la suspension à l'intérieur du casque;
  • la visière de protection doit être exempte de fissure, de bris et d'obstruction à la vision;
  • l'écran protecteur, s'il y a lieu, doit être intact et placé correctement sur la visière de la cagoule et de la blouse;
  • vérifier l'intégrité de l'appareil de protection respiratoire (que tous ses composants soient du même fabricant sans modifications).

À tout le moins, il faut vérifier les aspects suivants du mécanisme de l'appareil :

  • vérifier l'état et la qualité des contacts électriques des batteries;
  • vérifier le fonctionnement de l'appareil de protection respiratoire en actionnant le bouton de contrôle et en s'assurant que l'écoulement d'air est adéquat en fonction des spécifications de l'appareil.

6.2.3 Inspection des appareils de protection respiratoire à approvisionnement d'air

Les instructions du fabricant donneront des renseignements propres à l'équipement utilisé. La liste suivante donne les principaux points d'inspection de la plupart des appareils de protection respiratoire à approvisionnement d'air.

Vérifier les aspects suivants du système d'alimentation en air comprimé :

  • les dommages aux conduits d'apport d'air et aux tuyaux, aux accouplements, à l'extrémité des raccords;
  • le fonctionnement et l'état des régulateurs;
  • l'emplacement du compresseur et celui de la prise d'air (doit être dans une zone non contaminée);
  • les fixations du régulateur et du robinet de réglage du débit;
  • une qualité d'air respirable fourni par le compresseur satisfaisant à la norme sur l'air comprimé respirable;
  • une pression et un volume d'air respectant les recommandations du fabricant en ce qui a trait à la longueur des conduits;
  • l'ajustement des accouplements entre le compresseur, le conduit d'air et la pièce faciale;
  • la disponibilité de données à jour sur l'entretien du compresseur;
  • l'état du système de filtration de l'air comprimé, de celui de détection du monoxyde de carbone et, éventuellement, de l'alarme de surchauffe du système;
  • la présence d'un système d'évacuation, si nécessaire, l'état de la pièce faciale, des courroies, des soupapes et des joints d'étanchéité;
  • les bris et fissures de la pièce faciale.

Des exigences particulières aux services d'incendie et aux utilisateurs d'un appareil de protection respiratoire autonome peuvent s'appliquer; elles sont indiquées dans la norme CSA Z94.4-93. Pour plus de détails sur l'inspection des appareils de protection respiratoire autonomes et des bouteilles d'air comprimé, il est important de consulter les sections 10.3.3 et 10.3.4 de la norme CSA Z94.4-93. Entre autres, il faut vérifier les points suivants :

Sur le régulateur

  • L'état des raccords
  • Les systèmes d'alarme (par exemple, pour la baisse de pression)

Sur les bouteilles d'air comprimé

  • Les traces de corrosion ou de détérioration
  • La date du dernier remplissage
  • La date des différentes vérifications
  • Le manomètre indiquant le niveau de remplissage de la bouteille (elle doit être pleine)

Retour au début du contenu de cette page

6.3 Entreposage des appareils de protection respiratoire

L'entreposage des appareils de protection respiratoire doit assurer une protection contre :

  • la poussière
  • le soleil
  • la chaleur
  • l'humidité excessive
  • les produits chimiques
  • les dommages mécaniques
  • l'ozone
  • le froid extrême
  • la vermine
  • l'huile
  • la graisse
  • la déformation des pièces en caoutchouc ou en élastomère.

Retour au début du contenu de cette page