Anhydride phtalique

Numéro CAS : 85-44-9

SIMDUT (Anhydride phtalique)

Système d'information sur les matières dangereuses utilisées au travail

Classification selon le SIMDUT 1988 - Note au lecteur
Mise à jour : 2005-06-23
  • Pictogramme SIMDUT : T avec un point d'exclamation à la base

    D2A, D2B

D2A
  • Matière très toxique ayant d'autres effets toxiques 1 2
  • sensibilisation des voies respiratoires chez l'humain
D2B
  • Matière toxique ayant d'autres effets toxiques 3 4
  • sensibilisation de la peau chez l'animal ; irritation des yeux chez l'animal

Divulgation à 0,1% selon la liste de divulgation des ingrédients

Classification selon le SIMDUT 2015 - Note au lecteur
Mise à jour : 2015-08-18

  • Toxicité aiguë - orale - Catégorie 45 6
  • Lésions oculaires graves/irritation oculaire - Catégorie 25 6 7 8 9
  • Sensibilisation respiratoire - Catégorie 15 7 8
  • Sensibilisation cutanée - Catégorie 1A5 6 7 8
  • Toxicité pour certains organes cibles - exposition unique (irritation des voies respiratoires) - Catégorie 3 - Irritation des voies respiratoires7 8

  • Pictogramme SGH : Point d'exclamation

  • Pictogramme SGH : Danger pour la santé

Attention

Nocif en cas d’ingestion (H302)
Provoque une sévère irritation des yeux (H319)
Peut provoquer des symptômes allergiques ou d'asthme ou des difficultés respiratoires par inhalation (H334)
Peut provoquer une allergie cutanée (H317)
Peut irriter les voies respiratoires (H335)

Divulgation des ingrédients

Références

  • ▲1.  Wernfors, M. et al., «Phthalic anhydride-induced occupational asthma.» International Archives of Allergy and Applied Immunology. Vol. 79, p. 77-82. (1986). [AP-012224]
  • ▲2.  Maccia, C.A. et al., «In vitro demonstration of specific IgE in phthalic anhydride hypersensitivity.» American Review of Respiratory Disease. Vol. 113, no. 5, p. 701-704. (1976). [AP-044461 ]
  • ▲3.  Basketter, D.A. et Scholes, E.W., «Comparison of the local lymph node assay with the guinea-pig maximization test for the detection of a range of contact allergens.» Food and Chemical Toxicology. Vol. 30, no. 1, p. 65-69. (1992).
  • ▲4.  Gad, S.C., Walsh, R.D. et Dunn, B.J., «Correlation of ocular and dermal irritancy of industrial chemicals .» Journal of Toxicology : Cutaneous and Ocular Toxicology. Vol. 5, no. 3, p. 195-213. (1986). [AP-024825]
  • ▲5.  American Conference of Governmental Industrial Hygienists, Documentation of the threshold limit values and biological exposure indices / Documentation of TLV's and BEI's. 7th ed. Cincinnati, Ohio : ACGIH. (2001-). Publication #0100Doc. [RM-514008]   http://www.acgih.org
  • ▲6.  ECHA (European Chemicals Agency) , Information on Chemicals (REACH). Helsinki, Finland.   http://echa.europa.eu/information-on-chemicals/registered-substances
  • ▲7.  Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail, CHEMINFO, Hamilton, Ont. : Canadian Centre for Occupational Health and Safety   http://ccinfoweb.ccohs.ca/cheminfo/search.html
  • ▲8.  France. Institut national de recherche et de sécurité, Fiche toxicologique no 38 : Anhydride phtalique. Cahiers de notes documentaires. Paris : INRS. (2004). [RE-005509]   http://www.inrs.fr/publications/bdd/fichetox.html
    http://www.inrs.fr/publications/bdd/fichetox/fiche.html?refINRS=FICHETOX_38
  • ▲9.  Grant, W.M. et Schuman, J.S., Toxicology of the eye : effects on the eyes and visual systems from chemicals, drugs, metals and minerals, plants, toxins and venoms; also, systemic side effects from eye medications. Vol. 2, 4éme éd. Springfield, ILL : Charles C. Thomas. (1993). [RM-515030]

La cote entre [ ] provient de la banque ISST du Centre de documentation de la CSST.