​Tes droits et tes responsabilités

Tu as le droit d'exiger de ton employeur des conditions qui te permettent d'exécuter tes tâches en toute sécurité.

Ton employeur doit te fournir :

  • l’information, la formation et la supervision nécessaires pour que tu puisses accomplir tes tâches sans te blesser ;
  • les équipements de protection dont tu as besoin pour travailler en toute sécurité (lunettes de protection, gants, bottes, dossard, etc.). Tu as l’obligation de les porter ou de les utiliser.

Tu as également l’obligation de respecter les règles de sécurité en vigueur dans l’établissement où tu travailles et de contribuer à l’élimination des dangers (par exemple, en prévenant ton employeur si tu décèles un danger, en avertissant quelqu’un si une machine est défectueuse ou en essuyant une flaque d’eau sur le plancher). De façon générale, tu dois veiller à ta santé et à ta sécurité et faire de même pour tes collègues.

Tu peux dire NON

Tu as le droit de refuser d’exécuter un travail si tu crois qu’il comporte des risques pour toi ou pour quelqu’un d’autre.

Si tu crois que ton travail comporte un danger, parles-en immédiatement à ton employeur. Il doit évaluer et corriger la situation. Si, après avoir parlé avec lui, un désaccord persiste entre vous, tu peux demander l’intervention d’un inspecteur en téléphonant à la CNESST.

Tu es automatiquement assuré

Dès que tu reçois un salaire d'un employeur, que tu travailles à temps partiel ou à temps plein, que tu sois syndiqué ou non, tu es automatiquement assuré par la CNESST à compter de ton premier jour de travail. Il n'y a pas d'âge minimal pour être protégé. Cette assurance ne te coûte rien et tu n'as pas à t'inscrire pour en bénéficier.

Si tu as un accident du travail et que tu dois t'absenter, tu as droit :

  • à un soutien financier (indemnité de remplacement du revenu) ainsi qu'à l'assistance médicale et aux services de réadaptation nécessaires en vue d'un retour au travail;
  • de reprendre ton emploi ou d'occuper un emploi équivalent chez le même employeur dès que tu en es capable. Tu conserves ton salaire, ton ancienneté et les avantages dont tu aurais bénéficié si tu n'avais pas été absent. Évidemment, ton retour au travail doit se faire dans le délai prévu par la loi et ce droit s'exerce à condition que ton contrat de travail ne soit pas expiré.

Si tu as des questions, consulte la FAQ ou la brochure Travailler pour profiter de la vie, mais pas au risque de la perdre!.