Arsenic pentoxide

CAS Number : 1303-28-2

The section entitled For a Maternity Experience program is not available in English for this substance. Consult the French version.

Programme pour une maternité sans danger (PMSD)

Propriétés physiques pertinentes 

L'information relative à cette section n'est pas disponible actuellement.

Voies d'absorption

L'information relative à cette section n'est pas disponible actuellement.

Effets sur le développement

L'information relative à cette section n'est pas disponible actuellement

Effets sur la reproduction

L'information relative à cette section n'est pas disponible actuellement

Effets sur l'allaitement

L'information relative à cette section n'est pas disponible actuellement

Cancérogénicité 1 2 3 4 5 6

Mise à jour : 2015-07-09

Évaluation du C.I.R.C. : L'agent (le mélange) est cancérogène pour l'homme (groupe 1).
Évaluation de l'A.C.G.I.H. : Cancérogène humain confirmé (groupe A1).
Évaluation du N.T.P. : La substance est reconnue cancérogène (K).

Effets cancérogènes

Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC, 2011) considère que l'arsenic et ses composés inorganiques sont cancérogènes pour l'homme (groupe 1).  Les composés inorganiques d'arsenic, incluant le trioxyde d'arsenic, l'arsenite et l'arsenate, causent le cancer du poumon, de la vessie et de la peau. De plus, une association positive a été observée entre l'exposition à l'arsenic et aux composés inorganiques d'arsenic et le cancer du rein, du foie et de la prostate.

L'ACGIH (2001) quant à elle considère l'arsenic et ses composés inorganiques comme des cancérogènes confirmés (A1) chez l'homme. Cette évaluation est basée sur des études épidémiologiques reliant un excès de cancer du poumon chez des fondeurs et des épandeurs de pesticides de même qu'un excès de cancer de la peau chez des personnes utilisant des composés d'arsenic pour des raisons médicales ou chez des personnes buvant de l'eau contaminée à l'arsenic.

Le NTP (2005) considère l'arsenic et ses composés inorganiques comme des cancérogènes reconnus chez l'homme. Leur évaluation est basée sur des études épidémiologiques et des études de cas chez des personnes exposés à des composés d'arsenic pour des traitements médicaux, dans l'eau de consommation ou professionnellement. Ces études ont démontré que l'exposition à des composés d'arsenic inorganiques augmente le risque de cancer de la peau, des poumons, des voies digestives, du foie, de la vessie, des reins et des systèmes lymphatique et hématopoïétique.

Mutagénicité

L'information relative à cette section n'est pas disponible actuellement.

Références

La cote entre [ ] provient de la banque ISST du Centre de documentation de la CSST.