Communiqués

En hiver, attention aux intoxications

Québec, le 9 janvier 2010

La Commission de la santé et de la sécurité du travail du Québec (CSST) veut inciter les travailleurs et les employeurs à utiliser de façon sécuritaire les équipements motorisés notamment ceux servant au chauffage d’appoint dans des endroits fermés ou semi-fermés. Ces équipements peuvent présenter de graves dangers d’intoxication au monoxyde de carbone (CO) provenant des gaz d’échappement.

« Chaque année, 500 cas d’intoxications au monoxyde de carbone (CO) sont recensés à travers le Québec. Le problème est réel et se retrouve particulièrement dans le domaine de la construction. Nous constatons que malheureusement la majorité des utilisateurs d’appareils ou de petits outils à moteur ignorent ou méconnaissent les risques d’exposition », explique Pierre Turgeon, porte-parole de la CSST. Les appareils défectueux ainsi qu’une mauvaise utilisation des équipements constituent deux causes importantes d’intoxication.

La génératrice arrive en tête de liste avec 37,5% des sources d’intoxication importante. Fait surprenant, les souffleuses se classent au troisième rang juste derrière les scies. Les intoxications au monoxyde de carbone surviennent à l’année longue, mais plus particulièrement en automne et en hiver. C’est en février que la CSST recense le plus de cas.

Ces équipements exigent notamment qu’ils soient utilisés dehors ou dans un lieu bien ventilé. Par temps froid, lorsque le lieu n’est pas ventilé mécaniquement, la tendance est de fermer toutes les ouvertures. Ceci a pour effet de créer une accumulation de gaz de combustion lesquels seront absorbés par les occupants.

Pour en savoir plus, la CSST incite les travailleurs et les employeurs à consulter les publications sur le sujet sur le site www.csst.qc.ca.


Source : Pierre Turgeon
Direction des communications et des relations publiques - CSST
Tél. :  418 266-4700 poste 3634
           Cell. : 418 806-4865

 

Retour à la liste des communiqués